5 ans.

5 ans.

Mon grand a eu 5 ans cette année (2019). Quand je me suis réveillée, je me suis remémoré toute la journée de mon accouchement (ben les deux jours en fait… ouain, ça a été long…) J’ai versé quelques larmes et je l’ai bercé comme un bébé… avant de lui dire d’aller s’habiller, seul comme un grand.

J’ai été bercée toute la journée par un mélange de nostalgie et de fierté. Cinq années de parfaites imperfections, d’incohérente cohérence et d’incertaines certitudes…

Il y a 5 ans, j’ai mis mon chapeau de maman et je ne l’ai plus jamais enlevé, jumelé avec d’autres que je portais déjà. Depuis 5 ans, j’essaie, jour après jour, de donner le meilleur de moi-même afin de prendre un petit humain tout mignon et tout rose et en faire un adulte heureux, un homme respectueux, ouvert sur le monde, soucieux de son environnement, aimant et généreux. Ce n’est pas toujours facile… mais j’essaie et je crois que je m’en sors pas trop mal. Et comme dans ces 5 années, j’ai recommencé, ça doit être parce qu’en plus, j’aime ça!




Déjà 5 années de bisous doux, de longs câlins, de couches pleines et de nuits coupées. 5 années d’apprentissage et d’instinct. Cinq années de lavage, de tri et de pantalons trop courts après deux semaines. Cinq années de joies, de peurs, de doutes, de larmes et d’éclats de rire…

Déjà 5 années où je suis ramenée à l’essentiel quotidiennement… Cinq années où je me découvre ou me redécouvre au fil des journées, alors que mes garçons gagnent en autonomie, apprennent de nouvelles choses. Cinq années où je change tout en respectant (parfois malgré moi!) de vieilles traditions.

Ces éternelles montagnes russes m’enivrent autant qu’elles me terrorisent. M’amusent autant qu’elles me font rager. La folle impression d’être en même temps toute seule et dans une foule incroyable. Dans un tout petit cocon tout doux et une immensité désertique et hostile… Voyez-vous, malgré 5 ans, je reste dans le flou, dans l’inconnu…

J’essaie de ne pas laisser la boule d’angoisse monter en moi quand je vois mon grand garçon faire ses premiers pas vers la cour d’école, vers tant de changements pour lui, pour nous. Encore des bouleversements ?!?!? Je croyais qu’une fois qu’on s’habituait à cette boule de vie dans nos bras, c’était terminé… Quelle naïve je suis! Les bouleversements, c’est pour la vie… Ils sortent tout de suite après le placenta…

 

5 ans et pourtant, ça ne fait que commencer…

 

 

 

Share

Profession : agente aux communications Super Skillz : réussir à jongler avec des horaires qui sont tout sauf typiques!   Addiction : les réseaux sociaux, les jujubes et les cornichons (même pas enceinte) Escouade: De la testostérone en vrac avec deux beaux garçons et l'Homme musicien (presque) parfait. Arme: les décomptes: «5-4-3-2-1» jumelé à THE regard... Humour: Spontané, ironique et simple

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.