Celle qui crie, celle qui crie

Celle qui crie, celle qui crie

Comme dit la toune de Marjo «Celle qui va, celle qui va».. Avec quelques modifications.

Je me demande quand ça arrête.  À quel moment, ou plutôt à quel âge ils finissent par obéir systématiquement?! Tsé aussitôt la demande faite, ils disent «oui tout de suite maman!»  Ben non, j’ai déjà été enfant et ça n’arrive pas, même adulte parfois je ne fais pas ce qu’on me dit!

Qui n’a pas déjà crié après ses enfants? Je dis crier, mais j’inclus hausser le ton. Je ne crie pas à tue-tête non plus… Tout le temps! Le voisin de la deuxième rue ne m’entendrait pas, mais d’après le test d’audition fait à mes enfants lors de leur arrivée dans ce monde, ils entendraient très bien, donc pourquoi une simple consigne semble inaudible!?




Je voudrais bien être parfaite et ne pas avoir à répéter et surtout ne pas hausser le ton, mais ce n’est pas ma réalité.  Ça m’arrive de pogner les nerfs après avoir dit 46 000 fois et quart d’arrêter de jouer dans les portes.  Que le garde-manger ce n’est pas une place pour se cacher. Qu’on ne joue pas avec le cadran parce que ça change l’heure. Qu’on ne grimpe pas sur le bord de la fenêtre. Qu’on ne donne pas des coups avec les jouets. Que ce jouet était dans les mains de ton frère avant que tu ne lui arraches. Qu’on ne lance pas les jouets.  Que c’est assis ou à genoux sur le divan. Qu’on ne flush pas la toilette juste pour le plaisir de voir un tourbillon. Que marcher sur ton frère ce n’est pas un jeu. Que ton nez n’est pas un terrain de jeu. Qu’un couteau ça coupe (hihihi ça c’est romancé, lâche ton téléphone la DPJ n’a pas à être alertée!)

J’aimerais être zen et parler sur le même ton calme que la première fois où la consigne a été donnée. Je me le répète, mais quand je vois ma progéniture me regarder lorsque je lui demande quelque chose et continuer de vaquer à son occupation comme si elle n’avait vu que mes lèvres bouger sans son,  ça me fait tilter un peu et le ton monte. Je sais très bien que si je dis «           Qui veut des bonbons? », j’aurai deux jeunes hommes à mes côtés prêts à recevoir la chose et que j’aurai donc une très grande collaboration de leur part.

Hey jeune homme, quand je te demande de ramasser tes jouets, de venir brosser tes dents ou encore de t’habiller, ben c’est comme si je te demandais si tu veux bonbon : mes lèvres bougent, mais, ouin j’avoue… le résultat en bout de ligne me fait plus plaisir qu’à toi!  N’empêche… ÉCOUTE-MOI QUAND JE TE PARLEEEEEEE! Autre chose, je ne sais pas pourquoi, mais quand j’atteins mon seuil, le dernier son est en continu!  Comme si mon cerveau gelait devant l’inaction de mes enfants.

Oui!  Constance et rigueur, mais un moment donné, il faut que la progéniture coopère, sinon maman a des boulons qui dévissent!

Que celles qui n’ont jamais haussé le ton après leurs enfant(s) se taisent… à tout jamais!

Sur ce, je retourne pratiquer ma zénitude!

Share

Profession : Enseignante et mamanSuper Skillz : gérer 3 enfants de 3 ans 1/2 et moinsAddiction : le tapioca, les lunettes de soleil, les gougounes, stocker en cas de guerre nucléaire et les hibouxEscouade : homme, grand garçon, moyen garçon et petite princesse.Armes : sens développés (maman sait, voit et entend tout! :))Humour : au goût du jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.