Il était une fois, devenir maman à 17 ans

Il était une fois, devenir maman à 17 ans

Quand j’ai…quand nous avons décidé de garder ce petit être qui commençait tout juste à grandir dans mon bedon d’adolescente, nous ne pensions…ben en tout cas, moi je ne pensais jamais que ma vie changerait autant.

Je sais, vous allez me dire, « mais c’était évident tu as décidé d’avoir un enfant ! » Et oui! Je le sais, sauf qu’à 17 ans, on va se le dire là, ton jugement et ta pensée sont pas mal différents de ceux d’un adulte qui a médité et viré dans tous les sens cette décision !! Bref, j’ai porté cet enfant, j’ai vécu cette belle aventure du haut de mes 17 ans. J’étais LA fille enceinte au CÉGEP. Tu sais, celle dont tu te dis :« Non mais elle est folle ! Comment va-t-elle y arriver? » La folle enceinte a décidé de terminer sa première session de cégep et d’aller travailler en attendant que bébé se pointe. Quand j’y pense aujourd’hui, je sais pertinemment que de me retrouver dans un monde d’adultes (en travaillant) était la meilleure des solutions pour moi à ce moment. Le regard dans un monde d’adultes est si différent de celui auquel j’avais droit au cégep. Le jugement avait soudainement disparu de mon quotidien.

Ce sentiment de bien-être m’a fait un ÉNORME bien. Je crois honnêtement que je n’aurais pas survécu au regard désobligeant que je devais affronter à l’école. J’en ai presque perdu le goût d’avancer… ce qu’on peut être con à cet âge !! Peu importe, j’aimerais dire merci à la vie de m’avoir donné cette chance de devenir maman à un si jeune âge; j’ai tellement appris. Je ne suis pas en train de dire que je ferais les choses de la même façon. Cependant, si je n’avais point vécu cette aventure de cette façon précise, je te garantis que je ne serais pas la même femme aujourd’hui !

Oui, j’ai dans mon sac un parcours postsecondaire des plus mouvementés et rempli d’embûches …sans parler de mon magnifique prêt étudiant qui attend gentiment que je le rembourse…j’en ai mangé des bonnes toasts au beurre de peanut, j’ai même inventé la journée du souper au gruau (quelle joie…des enfants ça ne le sait pas que la journée gruau, c’est parce que ton garde-manger est VIDE … ton enfant est juste HEUREUX de faire différent ce soir au souper !! ).

Cette vie de maman monoparentale étudiante, je l’ai vécue à fond, mais qu’en ai-je retenu ?

J’ai appris que souvent, les gens jugent parce qu’ils ne connaissent pas ton histoire. Il ne faut pas les blâmer tu sais. La société, bien qu’elle puisse être magnifique à certains moments, leur dicte les standards et si, comme moi, tu ne fit pas dans le moule, et bien mon amie, tu seras vite jugée. Ne t’en fais pas. Toi tu le sais, tu la connais ton histoire, tu es consciente de tous les efforts que tu fais, de tout ce que tu accomplis pour tes enfants, ta famille, pour réussir et offrir la meilleure des vies à ta marmaille. Eux, ils ne le savent pas, ils n’en sont pas conscients…tout ce qu’ils jugent c’est ton apparence de jeune fille qui s’occupe de son bébé. Ils n’ont aucune idée que TOI tu te lèves chaque nuit, matin pour t’occuper de lui, tu le laisses chez papi et mami (parce que tu n’as pas trouvé de CPE ni de garderie….je crois que je suis encore sur la liste d’attente et mon pré-ado aura bientôt 11 ans !!!) avec un sentiment de culpabilité, parce que tu t’en vas au cégep terminer ton DEC pour pouvoir entrer à l’université et offrir un avenir de choix à cette petite bête. Alors tu repars en voiture, entres dans ton cours, puis l’autre, et penses toujours à ton petit. Tu l’appelles au dîner même s’il ne parle pas encore….juste parce que tu t’ennuies. Tu retournes terminer tes cours et reviens épuisée, mais ô combien CONTENTE de prendre ta face de pet dans tes bras.

Ils ne le savent pas, eux qui te jugent à coups de gros yeux et de chuchotements qu’ils croient que tu n’entends pas….ils ne savent RIEN. Pour eux, tu es probablement la pire des mères ou encore cette jeune adolescente inconsciente qu’on verra dans le journal dans quelques années parce qu’elle aura négligé son enfant…..BEN NON surprise ! Je suis toujours là et mon grand garçon se porte à merveille ! Ma face de pet est même un élève de FEU et un sportif comblé.

Ces gens qui m’ont jugée, et bien je leur dis MERCI, merci à vous de m’avoir donné cette hargne, ce désir de vous prouver que MOI j’y arriverai, que mon bébé deviendrait un jeune homme dont je serais fière. Je vous remercie, car vous avez changé ma vie 😉

Pier Leclerc

Share

Profession : Coach en motivation (activités physiques), Agente services aux membres (Desjardins), Enseignante du samedi, Sociologue de formation !  Super Skillz : Je suis multitâches aka une pieuvre humaine !  Addiction : Café et smoothies Escouade : Hockey mom  Armes : Argumentation  Humour : C'est quoi ça ? ;-)

Comments

  1. Je te dis chapeau! Je connais tres bien ce regard dont tu parles, j’ai été moi aussi une maman à cet âge. Aujourd’hui au début de na cinquantaine, j’ai le bonheur de dire mission accomplie ET réussie. J’ai mon BAC en poche une autonomie financière et deux autres enfants qui sont eux aussi adultes maintenant. Ma plus grande fierté est d’avoir réussi mon rôle de maman par les actions de mon aînée avec son fils aujourd’hui. Le plus beau compliment elle me l’a donné alors que j’avais le coeur gros de fœtus la voir en si bonne maman. Elle m’a simplement dit qu’elle avait eu je meilleur exemple.

  2. WoW!!!! Quel magnifique texte, dans lequel, je me reconnais tellement mais tellment bien!!! Moi qui avait 16 ans lorsque j suis tombé enceinte (malgré moi) mais tellement apeuré!!! 17 ans avec un magnifique bébé fille qui occupe tous mes jours et mes nuits…mais le regards des gens (malgré eux) me donnent le courage que sa prends pour avancé!!! 19 ans…bébé garcon arrive!!!!! On oubli mon adolescence; malgré mes très rares moments de  »femme », je n’ai jamais mis les pieds das un bar avant l’age de 21 ans!!!!!!!
    Monoparentale pendant 6 ans……..avantde rencontrer l’homme qui prendra maman et les enfants…

    Aujourd’hui, 35 ans…ma grande a 17 ans, mon garcon en a 15 et nous avons terminé notre belle famille reconstitué avec une petite dernière qui a mintenant 7 ans!!!!! Un beau mariage familiale a bien soudé notre belle complicité il y a déja 5 ans!!!
    Merci pour ton beau texte qui me rapelle cette belle histoire…..qui est la mienne aussi!! :)!

    • Pier Leclerc Says: juin 1, 2018 at 4:13

      🙂 parfois de se reconnaître ça fait du bien ! Le regard d’autrui peut souvent faire mal ….mais on réalise qu’on peu réussir nous aussi awwww quel sentiment …bravo à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.