Les chiffres pairs

Les chiffres pairs
par

Je suis à la veille de croire que tous les chiffres pairs sont maudits…. Le deux, communément appelé, le terrible two nous fait voir notre petite merveille comme un petit diable pratiquement du jour au lendemain… Notre petit bébé, tout mignon, tout doux, découvre sa voix, se rend compte de toutes les possibilités qui s’ouvrent à lui. On ne sait pas trop ce qui se passe, mais rapidement, notre mini vient à vouloir affirmer sa personnalité… Crise de bacon, crise du non, crise d’affirmation, no limit ! Heureusement, le temps passe si vite que notre petit diable se rend à l’âge de trois ans et on se dit «oufff, c’est fini».

Ben non toi, arrive le 4 ans… communément appelé le fucking four. Pour l’avoir vécu il y a 2 ans et le revivre encore cette année, j’vous jure que c’est pas l’fun ben ben,…. C’est comme la passe du deux ans mais multiplié par deux… pis on ne comprend pas ça, parce qu’on se dit qu’ils ont pas mal plus de moyens de se faire comprendre que lorsqu’ils avaient deux ans… On dit non à quelque chose, sors tes bouchons ma grande… les cris vont arriver ça sera pas ben long !!!! Ils viennent dont nous chercher dans ce temps-là, on les remettrait bien dans une tite boite avec expédition gratuite 😉 Sans farce, je m’étais bien dit que c’était les cinq premières années les plus importantes et probablement les plus difficiles….




ERREUR !!!! Le six ans est arrivé chez nous comme une claque au visage… la préadolescence arrive dont ben vite aujourd’hui! Jamais je ne me serais permise de répondre à mes parents de la sorte, jamais je n’aurais tenté de m’affirmer autant et aussi fort….J’interviens, je me fais répondre «j’men fous» et pas simplement avec une douce voix…. Je vous épargne les décibels !

Tout ça c’est drôle aussi, prendre en considération que tous ces comportements et attitudes, et bien, ils ne l’ont qu’à la maison, qu’avec nous… La garderie et l’école ne nous font part d’aucune difficulté majeure, comme si nos enfants étaient des anges quand nous sommes absents et des petits diables en notre présence… Faut-il que je croie que leur sentiment de sécurité avec nous est assez fort pour qu’ils se permettent tout ceci ? Ils se savent aimés inconditionnellement alors ils peuvent bien se permettre de lâcher toute cette tension intérieure quelque part… Quand je tente de voir le positif dans tout ça, je me dis qu’heureusement, mes enfants ont des personnalités fortes, ils ne se laisseront pas piler sur les pieds et arriveront à leurs fins dans la vie. J’espère tout de même, comme parent, que les chiffres pairs vont se calmer un peu et me permettre de souffler, parce qu’a trois enfants, ça revient vite !

Share

Profession : intervenante sociale / éducatrice  Super Skillz : préparer la valise de tout le monde sans rien oublier, sauf mes choses à moi !!! Addiction :  les chips sel et vinaigre, les bonbons de toutes sortes Escouade : fière maman de 3 merveilleux bonheurs... ma grande germaine, mon p'tit homme et ma belle petite poupoule. À ceux-ci s'ajoutent mon complice et amour, le papa, et mes 2 gros matous vieux, presque majeurs Arme : « check ma face », pas besoin de dire un mot de plus... Humour : humour simple et accessible  qui fait simplement décrocher du rush de la vie...

Comments

  1. marie-josée ayotte Says: juillet 6, 2018 at 1:34

    ah non pas a 6 ans aussi !!! je suis dans le 4 lààààà 😩😩😖😖

  2. Ici j’ai le 2 ans, le 4 ans le 6ans Et le 8ans en cours je me croise les doigts que le 10 est calmes parce que le plus vieux de 9ans est proche de son 10ans et que j’ai la dernière de 2 mois avec qui je devrais repasser par toute ses étapes une 6ieme fois. je suis à veille de ME mettre dans une boîte Shippers au perou 😂😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.