Les lunchs : discipline olympique?

Les lunchs : discipline olympique?

D’aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais fait de lunch consécutivement durant 5 jours. Je manque de rigueur, mais surtout d’intérêt! Mais là, avec un enfant qui vient d’atterrir dans le charmant monde de l’école primaire, je n’ai plus le choix. Je ne pourrai pas rester dans le déni toute ma vie. Je me suis donc dit qu’en vous partageant quelques-uns de mes trucs pour survivre à une année scolaire de cette infâme corvée, vous en feriez sans doute de même en me laissant les vôtres en commentaire. Vous savez, un échange de bons procédés (une fille s’essaye)!

Bon bien évidemment, tout le monde sait ça, ne JAMAIS, mais JAMAIS faire les lunchs le matin même. Tout risque d’être garoché pis ça va manquer sauvagement d’amour! Pour éviter d’être coincée le matin, tout réside dans la planification. Je sais, ça a l’air intense, mais le dimanche, je fais une grille de planification alimentaire pour la semaine avec les soupers ET les lunchs. J’utilise les restants bien souvent! Comme ça, je ne reste pas plantée 30 minutes devant le frigo ouvert à attendre l’illumination divine. En même temps, sur le côté du frigo, j’ai dressé la liste de toutes les idées de lunchs inimaginables que je pourrais faire. Alors le dimanche, quand je planifie, j’ai toujours plein d’idées qui ne reviennent pas trop souvent. Ça me sauve!




Ensuite, ne vous gênez pas pour exploiter vos enfants! Eux aussi doivent souffrir de cette corvée. Bon évidemment, ne leur présentez pas ça sous cet angle… mais il y a moyen de rendre ça amusant. Chez moi, Marily 5 ans est responsable des breuvages et des collations. C’est elle qui gère ses collations et qui s’assure qu’elle a quelque chose à boire dans son lunch.

Aussi, j’aime beaucoup les contenants à compartiments (lire ici : j’en abuse). Vous savez, les plats de plastique subdivisés en plusieurs parties distinctes. Je m’en sers intensément; crudités, trempettes, fromages, craquelins, multi-fruits, viandes froides, hummus, pita, yogourt, granola etc. Soyez créatifs !

Je pense qu’il est aussi super important de diversifier les lunchs. Souvent, j’alterne entre repas chaud et repas froid. Aussi, soyez conscients que la diversité commence à la base par l’épicerie et les choix que nous y faisons. Si vous achetez votre pain POM pour vos sandwichs depuis 42 ans, il serait peut-être temps de changer pour un bagel, un croissant, un panini, une tortilla? Osez vous renouveler. Tout le monde en sera ravi. Procurez-vous de bonnes sélections de fruits et légumes, ça plait beaucoup aux petits estomacs!

Et pour bien me récompenser, nous optons pour un diner à l’école par semaine que nous pré-sélectionnons selon le menu le dimanche. Bien sûr que je me sens coupable de ne pas faire 5 jours de lunchs, mais ma santé mentale m’en remercie! Et vous, quels sont vos trucs de boîte à lunch?

Share

Profession : Je suis la "plus meilleure" maman de ma fille et quand il me reste du temps je suis agente de soutien administratif Super Skillz : Gérer les conflits sans saigner du nez, mon kraft dinner est délicieux, faire la vaisselle avec la petite dans les bras et réussir à partir la sécheuse avec mon pied, raconter des histoires quand même cohérentes aux enfants le soir en sautant volontairement des pages. Addiction : mon iPhone... Si tu y touches, t'es mort(e)!!! Escouade : une terrible Godzilla-de-4-ans-en-tutu à presque temps plein, un chihuahua de poche. Arme : "Attends pas que je compte jusqu'à trois"... Pouvoir magique: Faire disparaitre le chocolat avant même que ma meute l’ait aperçu. Je pense à leur santé ! Humour : Cinglant... mais je vous le jure, ça me rend tellement attachante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.