L’hyperactivité

L’hyperactivité

Par: Véronique Gauthier

 

Lorsque j’étais jeune, j’étais très active !  Je me souviens à quelques reprises, m’être fait dire que j’étais sûrement hyperactive. Ces mots n’avaient pas vraiment d’impact dans ma jeunesse.    

 

Aujourd’hui, je suis encore active, mais je n’ai jamais cru que j’étais hyperactive.  La raison est simple: j’étais capable de m’arrêter pour lire, ou pour me concentrer sur quelque chose.

Puis je suis devenue maman …

 

Lorsque nous avons commencé à parler TDAH pour mon fils, j’étais sceptique.  Effectivement, il y a eu un genre de «mode» il y a un certain temps ou dès qu’un enfant bougeait un peu, on parlait d’hyperactivité et de médication. Je voulais éviter de prendre des décisions qui pourraient nuire à mon enfant, qui avait déjà un bagage lourd en diagnostics.  En effet, quelques années auparavant, mon garçon a eu un diagnostic d’autisme de haut niveau.  

Après quelques mois d’observation, de pair avec la pédopsychiatre et la psychologue, nous avons commencé la médication. C’est une décision qui n’est pas facile à prendre, mais nous n’avions plus le choix.  Aujourd’hui, quand j’en parle, j’entends les fameuses phrases du style:    «C’est un enfant, laissez-le bouger» ou encore «C’est un garçon, c’est normal. » Facile de se sentir coupable lorsque tout un chacun s’improvise psychologue ou médecin.

 

Voici donc mon opinion personnelle de la chose (et mon but ici n’est pas de créer un débat mais bien d’exprimer comment je vis l’hyperactivité de mon fils)

 

Premièrement, un enfant qui bouge beaucoup, mais qui est capable de s’arrêter et de réfléchir avant de répondre à une question ou qui est capable d’attendre si vous hésitez à répondre à ses demandes. Un enfant hyperactif, c’est un enfant qui bouge TOUT LE TEMPS, qui parle tout le temps, qui n’est pas capable de s’arrêter pour réfléchir mais qui va dire la première chose qui lui passe par la tête. Souvent, l’hyperactif parle tellement qu’il ne se rend pas compte quand les autres n’écoutent plus ou qu’ils ne suivent plus le cours de la discussion.

 

Je vous donne un exemple concret du quotidien avec mon fils avant qu’il soit médicamenté:

En l’espace de 3 minutes, mon garçon pouvait me demander du lait… me demander de mettre un film…me demander où étaient ses souliers et être déjà parti dehors avant que j’aie fini de lui servir son lait. Il était étourdissant !

 

Un matin, par mégarde, j’ai ommis de lui donner son médicament.  Ce n’est que lorsque nous avons quitté la maison et fait quelques minutes de route que je m’en suis rendu compte. J’ai alors eu le temps de discuter avec lui. Je lui ai demandé comment il se sentait lorsqu’il ne prenait pas son médicament et j’ai été très impressionnée par ce qu’il m’a dit.:«Tout va trop vite dans ma tête et mon cerveau déborde alors je n’arrive plus à réfléchir». Quelle belle façon d’exprimer comment il se sentait! Et la meilleure façon de me faire comprendre aussi.  

 

Aujourd’hui, il prend toujours la médication pour l’aider à l’école. Le soir c’est encore un défi, car la dose ne fait plus beaucoup effet et c’est parfois difficile pour lui de gérer ses paroles et son surplus d’émotions. Mais je le trouve bon mon garçon, parce qu’il a réussi à mettre en mots ce qu’il vivait et ça m’a permis de mieux le comprendre et l’aider.  

Share

Profession : Adjointe administrative, humoriste, femme de chambre, organisatrice d’évènements et spécialiste du lâcher prise ! Super Skillz : Je connais l’inventaire de mon frigidaire par cœur ( faque essaye pas de me dire que t’as juste pris un yogourt l’ado ;)) Addiction : Le café et mon téléphone (parce que c’est gênant d’écrire le vin hein ?!) Escouade : 2 cocos que je surnomme affectueusement M’harcel et m’harceline (parce qu’ils sont spécialistes dans l’art de m’harceler), belle maman de 2 grands et un conjoint TRÈS patient! Armes : Je menace souvent mes enfants en leur disant que je vais chanter…. Pis c’est tellement efficace. Humour : Spontané et Surprenant 

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.