Papa, j’ai peur de te perdre

Papa, j'ai peur de te perdre

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, tu as toujours été cette personne sur qui je pouvais toujours me fier.

Tu étais strict; tu nous gardais tous sur le droit chemin, mais tu étais surtout aimant et généreux.

Papa, j’ai commencé à travailler pour toi vers l’âge de 11 ans. À ce moment, c’était la meilleure façon que j’avais trouvé pour passer du temps avec toi. Tu photographiais des événements sportifs et je vendais les photos. Déjà à cette époque, nous formions une si belle équipe. Nous passions nos week-ends dans les arénas à profiter de la présence de l’autre.

Et puis, tu m’as donné ma chance. Tu as décidé de me transmettre toute tes connaissances de la photographie. Même si j’ai déménagé loin de toi, ça ne t’a pas empêché de tout faire pour que je puisse continuer d’évoluer dans ce domaine. Sans vraiment le vouloir, tu m’as transmis ta passion, Papa.




Tu m’as donné mon premier appareil photo professionnel et puis, le deuxième! Tu m’as équipée pour que j’aie mon propre studio à la maison. Tu m’as accompagnée tout au long de mon apprentissage. Nous partagions la même passion, malgré nos styles très différents!

Et un jour, tu m’as dit que tu commençais à t’éloigner de la photographie. Je sais que c’est complètement égoïste, mais ce jour-là papa, j’ai senti mon cœur se briser.

J’ai eu peur papa… J’ai eu peur qu’avec la distance qui nous sépare et le fait que tu ne partages plus cette passion qui nous unissait, celle que tu m’as transmise, qu’on se perde de vue.

J’ai eu peur de te perdre. C’est pour cette raison que lorsque j’ai eu mon premier contrat de mariage par moi-même, j’ai choisi de le faire avec toi. Je voulais que le travail et notre passion nous réunissent encore une fois.

Peu de temps après cet événement, tu m’as dit ces mots : « Je reprends goût à la photo grâce à toi ! ».

Ce jour-là, papa, je ne l’oublierai jamais. Et même si tu décides d’arrêter et de te concentrer sur tes autres projets, cette passion continuera de vivre à l’intérieur de moi. Je n’ai plus peur, parce que je sais qu’il suffira d’une séance photo avec moi pour que cette passion renaisse de ses cendres. Merci pour tout, papa!

Share

Profession : Fonctionnaire, Photographe et Chef d’équipe chez Fryvol Super Skillz : Arrêter le temps, c’est mon super pouvoir! Addiction : Cappuccino glacé et piments forts! Escouade : Une belle princesse, un super papa, un husky et deux jappeurs invétérés (chihuahuas of course) Armes : Appareil photo Humour : Sarcastique, t’sais le genre de personne qui fait des blagues à des moments douteux, mais qui réussit toujours à mettre un sourire au visage des gens malgré tout.

Recommended Posts

Comments

  1. Claude Laprés Says: août 2, 2019 at 9:04

    Tannante, je t’aime!! Je serai toujours là pour toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.