Refaire sa vie avec un enfant différent !

Refaire sa vie avec un enfant différent !

Tous les soirs, je regarde mon chum prendre dans ses bras mon grand garçon de 9 ans endormi pour l’emmener dans son lit. Mon fils, autiste de haut niveau, a beaucoup de mal à s’endormir. Le truc de dernier recours que nous avons trouvé est de le coucher dans notre lit. Donc, tous les soirs, mon amoureux le transfère doucement dans son lit quand c’est notre tour d’aller dormir. Même si ce n’est pas son fils, il connaît ses rigidités et n’oublie aucun détail quand vient le temps de sortir de la chambre. Chaque soir, quand mon garçon est avec nous, c’est le même rituel et pas une fois je n’ai senti que mon chum était fatigué de cette routine.

Un élément difficile de ma rupture était de penser à la difficulté que j’aurais à refaire ma vie avec un homme qui comprendrait les besoins de mon fils. Je pense que je ne suis pas la seule maman (ou papa) d’enfants différents qui passe par la séparation et selon moi, c’est une crainte que nous avons tous. Avoir un enfant autiste, ce n’est pas de tout repos pour les parents, alors j’ose imaginer ce que c’est pour le «beau-parent».




Au départ, ça n’a pas été facile pour mon amoureux. Quand on ne connaît rien de l’autisme, on se demande dans quel projet on s’est lancé. En plus de vivre une nouvelle relation amoureuse, connaître de nouveaux enfants, il devait apprendre à parler un nouveau «langage». Au départ, j’essayais tant bien que mal d’expliquer la complexité de l’autisme. Les fixations envahissantes de mon fils, les rigidités alimentaires, les troubles de sommeil, la façon dont on doit tout lui expliquer plusieurs fois avant qu’il comprenne et qu’il accepte un changement. J’essayais de tout montrer en même temps à mon chum pour qu’il se sente à l’aise de côtoyer mon fils.

Avec le temps, grâce à sa grande capacité d’observation, j’ai vu mon chum adapter ses comportements en fonction de mon garçon. Je ne croyais pas cela possible mais aujourd’hui, quand j’ai de la difficulté à gérer Victor, il n’y a pas meilleur intervenant que mon amoureux. Souvent, quand Victor est en crise, je passe le relais à mon chum. Il entre dans la chambre et je l’entends jaser avec Victor qui, tranquillement, se calme. Je n’entends pas ce qu’ils se disent, mais j’entends des rires, des secrets chuchotés à l’oreille….puis la porte s’ouvre quelques minutes plus tard et mes deux amours sortent de la chambre souriants, le regard complice.

Détrompez-vous, ce n’est pas toujours rose même si nous avons tous les deux appris à nous adapter. Parfois, mes émotions de maman prennent le dessus et j’ai l’impression que personne ne comprend ce que je vis. Mais, à la fin de la journée, quand je regarde mon amoureux prendre mon grand dans ses bras alors qu’il dort, je sais que j’ai trouvé la bonne personne et que c’est possible. Alors, parents d’enfants différents qui vivez une séparation, dites-vous que c’est possible de refaire sa vie, ça n’arrive pas seulement aux autres !

Share

Profession : Adjointe administrative, humoriste, femme de chambre, organisatrice d’évènements et spécialiste du lâcher prise ! Super Skillz : Je connais l’inventaire de mon frigidaire par cœur ( faque essaye pas de me dire que t’as juste pris un yogourt l’ado ;)) Addiction : Le café et mon téléphone (parce que c’est gênant d’écrire le vin hein ?!) Escouade : 2 cocos que je surnomme affectueusement M’harcel et m’harceline (parce qu’ils sont spécialistes dans l’art de m’harceler), belle maman de 2 grands et un conjoint TRÈS patient! Armes : Je menace souvent mes enfants en leur disant que je vais chanter…. Pis c’est tellement efficace. Humour : Spontané et Surprenant 

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.