Suis-je faite pour être maman ?

Suis-je faite pour être maman ?

Quand tu es petite fille, tu joues aux poupées. Parfois ce sont des jeux de rôles avec tes frères et sœurs ou des amis et cela crée souvent des malentendus, car vous êtes plusieurs à vouloir être la maman. Peu de temps après, tu commences déjà à dire que tu seras maman un jour. Quand arrive l’adolescence, certaines personnes commencent déjà à penser à combien ils auront d’enfants, parfois même comment ils seront prénommés. D’autres commencent à dire qu’eux, ils ne veulent pas d’enfants. Ils préfèrent être l’oncle ou la tante cool, ils ne se voient pas avoir la patience ou ils ont peur des responsabilités que cela va impliquer.

Toi, tu veux des enfants. Du plus loin que tu te souviennes, tu as toujours voulu des enfants. En fait, tu ne t’es jamais arrêtée pour y penser. Dans ta famille, tout le monde a eu des enfants et c’est tout simplement naturel de continuer. Tu entreprends la recherche du papa parfait pour tes enfants. Tu rencontres quelqu’un qui ne veut pas d’enfants. Cela te fait réfléchir, serais-tu capable de ne jamais être maman ? De ne jamais porter la vie ? Peut-être que tu pourrais juste être la matante cool ?

Quelques années plus tard, tu te fais annoncer que tu es tombée enceinte. Tu es très heureuse et toute mélangée. Tu le voulais cet enfant, tu as essayé de le concevoir pendant plusieurs mois, tu es prête dans ta vie à être responsable d’un petit être. Puis, l’angoisse commence. «Suis-je prête à être maman ? Est-ce que je serai une bonne mère ? Aurai-je la force et la patience ? Combien ça coute ? Que devrais-je faire en premier ? Qu’est-ce qui va arriver si je ne suis pas à la hauteur ? Il n’y a pas de politique de retour comme dans les magasins, je suis prise avec.»

Après de long mois d’attente, ton bébé arrive. Tous tes questionnements disparaissent. Tu n’as jamais ressenti autant d’amour. Tu ris de toi-même en repensant à tes questionnements sans fin. Ton bébé grandit, tu es heureuse malgré le manque de sommeil.




Un jour, ça frappe, tu n’en peux plus. Tu t’en veux pour tout et pour rien. Tu commences à te dire que tu n’étais pas faite pour être maman finalement. Pour certaines, c’est le babyblues qui commence. Ce n’est pas seulement dans les premiers mois que cela peut se produire, ça peut arriver même après un an. Pour d’autres, ça peut être le temps de l’année qui est plus difficile, tu vis du stress et te questionnes sur tout. Sache que dans un cas comme dans l’autre, c’est normal.

Des questionnements face à ton rôle de mère, la façon dont tu élèves tes enfants, es-tu à la hauteur. tu en auras toutes ta vie. À chaque étape dans la vie de tes enfants, tu auras les mêmes questions qui te reviendront. «Étais-je faite pour avoir des enfants» te reviendra quand ils ne feront pas leurs nuits, quand ils commenceront à courir et grimper partout, quand ils seront rendus à l’adolescence, quand ils seront prêts à partir de la maison.

Peu importe le nombre de fois où tu t’es plainte que la date limite pour le remboursement était passé, tu t’es relevée et tu n’aurais jamais voulu manquer les étapes que ton enfant à traverser. Tu ne changerais rien au monde quand tu les vois grandir et évoluer. Donc toi, la maman qui doute encore de toi-même, c’est normal. Avec chaque enfant que tu auras, tu te poseras sûrement les mêmes questions.

Peu importe le nombre de fois où tu te poses des questions, tu vas rire de toi-même en voyant la chance que tu as d’être la mère d’un enfant si merveilleux. À chaque câlin, bisou, acte de tendresse ou même taquinerie, tu te diras que tu as fait le bon choix et que tu ne vois pas comme tu aurais pu vivre autrement.

Share

Profession : Maman célibataire à temps partiel Super Skillz : Être ponctuelle même avec 2 enfants et un chum. Addiction : Le Café. La crème glacée et presque tout ce qui est sucré. Escouade : 2 cocos et un Roadie Arme : REGARDE MES YEUX Pouvoir magique : Être capable de tout voir et tout savoir Humour : Sarcastique et cru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.