Time out!

Time out!

Des fois tu t’imagines prendre ta valise et t’en aller bien loin. Juste un jour ou deux, parce que c’est clair qu’au bout de même pas 3 heures, tes petits te manqueraient déjà. Tu n’es pas indigne, tu n’es pas en crise existentielle non plus. Respire un bon coup, tu es juste brûlée, fille. Tu as simplement besoin d’un break, et qu’il dure un peu plus longtemps que le temps d’un bain.

  • Prends deux minutes de recul et réalise un peu tout ce que tu as fait et tout ce que tu mènes de front tous les jours. À commencer par fabriquer un petit bout d’humain à même ton propre corps. Tu t’es hypothéqué l’utérus pendant presqu’une année, à te vomir les tripes et te faire comprimer les organes, à ne plus être capable de bouger à ton aise ni même de respirer aussi bien qu’avant. Ensuite, tu l’as fait sortir ce bébé-là. On sait ce que ça représente comme exploit, j’ai même pas besoin d’élaborer là-dessus; pas plus que j’ai besoin de souligner les semaines qui suivent l’accouchement, alias « une couche aurait été plus simple » !

Aujourd’hui, tu cours à peu près à la journée longue; dès que le cadran sonne, go, go, go!
Habiller la plus grande, qui soudainement n’aime plus les vêtements qu’elle a elle-même choisis la veille. Réveiller ton plus jeune, pour qui dormir était la dernière chose à faire en pleine nuit mais qui, maintenant qu’il est l’heure de s’activer, dort aussi dur que le rocher Percé. Arriver à les faire déjeuner, bien qu’ils repoussent systématiquement tout ce que tu leurs offres. Courir à la voiture pour finalement remonter à l’étage pour la suce oubliée. Remonter une seconde fois pour le doudou tombé en chemin dans les escaliers. Oh! Et ton cell…. Awèye la mère, cours! Je ne te parle même pas de la carrière solide que tu tentes de te bâtir, ou de la garde-robe qui va avec, que tu tentes de te faire malgré ton mou de ventre de jeune maman. Je ne te parle même pas de l’entraînement que tu peines à faire entrer dans ton horaire de fou. Parce qu’une bonne maman a du succès, paraît bien et a de l’énergie à revendre.




Entre toi et moi, oublie donc tout ça. Je le sais tout ce que tu fais dans une journée et c’est sans compter tout ce qui te roule dans la tête 24 h/24. Je le sais que tu mérites bien plus qu’un chapeau levé; tiens, prends une pluie torrentielle de couvre-chefs!

Oui, tu es reconnaissante de la chance que tu as et tu as même régulièrement une pensée pour toutes celles qui ne peuvent pas le vivre. Tu es consciente que tout ce que tu vis, entourée de tes petits, vaut de l’or et tu ne changerais rien à ta vie. Mais hey, ça n’enlève rien aux nombreux sacrifices que tu fais. Tu n’es pas ingrate, tu n’es pas en burn out, ni en train de perdre la raison. Tu es juste brûlée, fille. Et tu as le droit.

Alors vas donc à l’hôtel une nuit pour relaxer ou paye-toi une journée seule au spa. Tu as autant le droit d’être brûlée que de prendre les moyens pour ne plus l’être. Après tout, ça aussi, tu le fais pour tes petits. Alors respire un bon coup, fille. T’es hot, point final.

Share

Profession : Éducatrice Super skillz: Je vis dans un monde de licornes et d'arcs-en-ciel; les enfants, je les comprends car dans mon coeur il y a encore des petites étincelles de magie!  Addiction : Pole fitness et chocolat. Éternelle tentative d'éliminer le 2ème pour améliorer le 1er!  Escouade: Une mini tornade de 2 ans, alias mon fils. Une grande artiste de 5 ans, alias ma fille. Puis un grand chef (ben pratique tsé!) de 45 ans, alias mon mari. Arme: J'ai un hamster hyperactif à la place du cerveau. Les éventualités, je les ai toutes envisagées! En gros, je suis prête à tout, tout le temps, partout!  Humour: Moi je ne suis pas drôle. Mais je suis aussi sarcastique ;)

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.