Tire-allaitement exclusif : quelques conseils

Tire-allaitement exclusif : quelques conseils

L’allaitement, ce n’est pas toujours magique, ça ne s’installe pas toujours comme on le voudrait. Je m’y préparais depuis des mois, je savais tout de l’allaitement, et pourtant ça n’a pas fonctionné (jusqu’à ses cinq mois!), malgré bien des tentatives depuis la naissance de mon fils.

Faire le choix du tire-allaitement, c’est beaucoup plus d’efforts et de temps. Une infirmière m’avait comparé cela à allaiter des jumeaux, mais pour avoir parlé à une femme qui en a allaité, ce serait même pire. On doit tirer son lait aux 2-3 heures, puis ensuite nourrir le bébé et tout nettoyer et stériliser l’attirail.




Au départ, on a essayé d’installer l’allaitement et pour éviter la confusion sein/tétine : extraction manuelle du colostrum qu’on a donné à bébé dans une coupe de plastique (cup feeding), ou avec une petite seringue et on a complémenté avec des formules, qu’on lui donnait avec un dispositif d’aide à l’allaitement maternel (DAAM) et en lui faisant téter le doigt qui insérait le petit tuyau dans sa bouche (finger feeding), ou encore la téterelle. Puis, avec la montée laiteuse, on commence le tire-allaitement qui demande une excellente gestion du temps!

Ce n’est pas un choix facile, mais c’en est un honorable et je salue le courage et la détermination de chacune qui le fait. Ci-dessous, quelques conseils tirés de mon expérience.

  • Louez un tire-lait de grade hospitalier (bien que certaines femmes ne jurent que par des tire-laits manuels ou de moindre qualité qui fonctionnent tout aussi bien pour elles).
  • Prévoyez plusieurs pièces de rechange (les valves ont la vie très courte!).
  • Cherchez de l’aide, ne vous découragez pas d’allaiter : consultante en lactation, marraine d’allaitement, infirmière.
  • Demandez le support de vos proches : qu’on vous aide pour le ménage, le lavage, les repas. Qu’on vous apporte des plats déjà cuisinés, ça sauve la vie (ce conseil va pour toutes les mamans, de toute façon).
  • Installez votre tire-lait dans un endroit intime et calme. Le stress peut nuire au réflexe d’éjection du lait!
  • Trouvez une bonne pommade pour mamelons. Les tire-laits ne sont pas toujours friendly au départ et peuvent vous blesser. Ça peut être normal dans les premiers temps, puisque les seins ne sont pas habitués, mais si vous ne voyez aucune amélioration, c’est peut-être qu’il faut changer de grandeur de tubulure.
  • Achetez un bon stérilisateur de bouteilles, c’est un must. En option, un chauffe-biberon peut être très pratique également.

Mais aussi, si vous décidez de mettre fin au tire-allaitement, à quelque moment que ce soit, ne vous en voulez pas. Nous faisons toutes notre possible pour donner le meilleur à nos bébés et le meilleur, c’est que maman se respecte dans ses limites et fasse des choix qui lui conviennent. Une maman heureuse donne un bébé heureux!

Share

Profession : Maman, adjointe administrative, naturopathe et accompagnante à la naissance Super Skillz : les listes (avec une mémoire de poisson rouge en brique, pas le choix!). Je suis aussi multitâches, par exemple tirer mon lait, tout en faisant boire mon fils à la bouteille et pitonner sur mon téléphone #mamanpieuvre Addiction : mon fils, les produits et vêtements pour bébé, le chocolat, les fruits de mer, le fromage... beaucoup de vices! Escouade : un Babou (fils) et un Boubou (amoureux) Armes : le pouvoir des mots (évocation, persuasion, évasion, catharsis, etc.) et le pouvoir des plantes (il y a un remède pour presque tout!) Humour : Absurde et/ou sarcastique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.