À celui qui est partit trop tôt…

À celui qui est partit trop tôt…

Apprendre une grossesse surprise, ça fait peur. On se dit : « Oh mon dieu, comment vais-je l’annoncer à mon chum? »

On stresse jusqu’à la grande annonce. Comment va-t-il réagir? Sera-t-il content?

Ça m’est arrivé. J’ai convaincu mon mari que c’était une bonne nouvelle. On l’a annoncé à nos familles. Nous étions heureux, la grossesse allait super bien. Tout était parfait, mais j’avais un mauvais feeling. T’sais les mamans, on ressent beaucoup de choses…

Un soir, j’ai demandé à mon mari de lui parler, de lui dire de bien s’accrocher. Pour une fois, il ne m’a pas dit que j’exagérais, il s’est penché sur mon ventre et a prononcé ces mots :

« Reste bien accroché, petit bébé. »

Quelques jours plus tard, à l’échographie de 12 semaines, on nous a annoncé que le cœur de notre petit ange s’était arrêté depuis plusieurs semaines. Je n’avais jamais entendu parler d’une telle situation. J’étais abasourdie. Mon mari n’arrivait même pas à en parler. Il est plutôt du genre à tout garder pour lui.




Je m’imaginais tout ce que j’allais manquer. Ta naissance, ton premier sourire, tous ces petits instants de bonheur m’ont été enlevés. Étais-tu un garçon ou une fille? Allais-tu avoir les fossettes de ton père ou les grands yeux de ta maman? Toutes ces questions me hantaient. Je n’arrivais plus à dormir. J’avais besoin de comprendre. Je voulais savoir pourquoi tu étais parti aussi tôt. Pourquoi n’avais-je pas la chance d’être une mère à mon tour ? Était-ce parce que je n’avais pas ce qu’il fallait?

J’ai dû arrêter de travailler. J’ai pris du temps pour moi. Je disais ne plus jamais vouloir être enceinte.

Un soir, alors que je relaxais dans mon bain, mon mari est venu me jaser. Je lui ai dit que j’avais changé d’idée. Je voulais être à nouveau enceinte. Il m’a dit que nous pourrions commencer les essais dès que ma santé le permettrait.

Quelques mois plus tard, une petite étincelle de bonheur était en moi.

Alors je tiens à remercier ce petit être qui a fait une brève mais importante apparition dans nos vies. Celui qui a fait réaliser à mon mari qu’il était prêt à être père. Et voilà, j’avais la réponse à ma question. Il était là pour montrer à son papa qu’il voulait un enfant.

Veille bien sur ta petite sœur, notre miracle, notre bébé arc-en-ciel.

Et à toutes les femmes qui traversent des épreuves semblables, prenez bien le temps de faire votre deuil et prenez soin de vous. Le temps fait bien les choses. Faites-lui confiance.

Share

Profession : Fonctionnaire, Photographe et Chef d’équipe chez Fryvol Super Skillz : Arrêter le temps, c’est mon super pouvoir! Addiction : Cappuccino glacé et piments forts! Escouade : Une belle princesse, un super papa, un husky et deux jappeurs invétérés (chihuahuas of course) Armes : Appareil photo Humour : Sarcastique, t’sais le genre de personne qui fait des blagues à des moments douteux, mais qui réussit toujours à mettre un sourire au visage des gens malgré tout.

Comments

  1. Geneviève Says: mai 31, 2018 at 7:13

    J’ai l’impression de lire ma 3e grossesse (qui a aussi été ma 3e fausse couche). Cette grossesse là c’est rendu à 11 semaines (les deux autres avant 5 et 8 semaines). J’avais un mauvais feeling et je l’ai dit à une amie et mon mari. Ils ne me croyaient pas. Le lendemain je me suis mise à saigner et l’écho à confirmé ce que je craignais.

    J’ai fais une autre fausse couche avant de tomber enceinte de ma première fille qui a 10 ans aujourd’hui. J’ai ensuite eu une deuxième fille avant de faire une 5e fausse couche. La famille était complète après ça.

    Mais ces cinq bébés là ont été important malgré leur brefs passages dans nos vies.

    Félicitations pour ta grossesse! Je te souhaite beaucoup de santé et de bonheur à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.