Le snobisme maternel

Le snobisme maternel

Ah, cette grave épidémie qui se répand à la vitesse grand V et qui atteint un nombre phénoménal de femmes. Ce fléau semble, ma foi, intraitable. Combien de fois par jour peut-on lire ou entendre des phrases condescendantes telles que :

« MOI, j’ai tout abandonné pour mes enfants »

« Tu ne devrais pas l’empêcher de faire ça, c’est bon pour son développement! »

« MOI, je ne dirais jamais cela à mon enfant »

« MOI, mes enfants ne mangent que ceci « 

« MOI, je n’ai jamais perdu patience! »

« MOI, je ne fais jamais garder mes enfants »

« MOI, je ne fais plus rien pour moi-même »

« MOI, je n’offre que cela à mes enfants »

« Pauvre petit, MOI, je le laisserais faire ça« 

Laisse-moi te dire, chère maman. Ça m’importe peu.

Dis-moi, est-ce qu’il y a un nouveau gala de parents dont je n’aurais pas entendu parler? Est-ce que tu me dis tout ça parce que tu t’attends à ce que je te mette en nomination dans la catégorie maman parfaite? Veux-tu que je supporte ta candidature pour le titre de la meilleure mère?

Je préfère te le dire tout de suite, comme ça tu pourras épargner ta salive ou ton clavier : ça n’arrivera pas. Je ne demanderai pas non plus de les élever à ma place. Le fait de devenir mère ne t’a pas apporté le savoir absolu sur l’éducation de tous les enfants de la Terre. Alors si tu te permets de juger mon quotidien ou celui de mes enfants, ou pire, si tu as « de la peine » pour eux ou que tu t’inquiètes pour leur avenir, je te répondrai avec un généreux sacre, celui que tu veux,  suivi d’un « -moi donc patience ».

J’aime mes enfants autant que tu aimes les tiens. Nous sommes des mères différentes, voilà tout. Si tes enfants sont heureux, parfait. Si mes enfants sont heureux de la façon dont ils vivent, tu devrais aussi t’en réjouir. Tu n’as pas besoin de t’inquiéter. N’essaie pas d’être la mère de tous les enfants que tu croiseras dans ta vie. Sois une bonne mère pour tes enfants à toi, c’est déjà assez difficile comme ça.

« Il n’y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d’être une bonne mère. »

– Jill Churchill

le_snobisme_maternelgif

Share

Profession : Agente de communications / édimestre Super Skillz : l’orthographe et la grammaire… sorry. Addiction : Beaucoup trop. (caramel, café, chips, musique…) Escouade : chien frisé, chum frisé, bébé chauve. Arme : le pouvoir infini du sarcasme Pouvoir magique : toujours trouver du temps pour des choses non essentielles Humour : à temps plein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.