72 heures postpartum

72 heures postpartum

Je ne sais pas si toutes les mamans vivent cela de la même façon, mais une chose est certaine, c’est le party d’hormones et d’émotions durant cette courte période.

Fille, tu sors de la maternité avec une boule à la gorge et un peu de peur au ventre (surtout quand c’est ton premier bébé).

Ça se peut même que tu pleures en quittant l’hôpital. Tu contemples le petit être humain que toi et ton conjoint vous avez créé. Tu comprends que c’est maintenant à vous de jouer, fini le service d’aide 24 h de l’hôpital pour vous permettre de vous reposer.

Dès l’arrivée à la maison, aussi stupide que ça en a l’air, tu ressentiras peut-être le besoin de faire le tour du foyer avec ton bébé dans les bras en lui décrivant chaque pièce, puis finalement lui montrer sa chambre. C’est correct, pis si cela te réconforte un peu, c’est tant mieux!

Pour la première fois, tu te vois dans le miroir après ton retour à la maison. Certes, tu ressembles à toi-même, mais maintenant tu vois des airs de maman dans tes yeux et sur ton visage.

Vient le temps du biberon (car malgré tes tentatives d’allaitement, tu as le droit de ne pas aimer ça et de préférer la préparation pour nourrissons). Le petit contact visuel que toi et ton bébé avez, aussi subtil soit-il, te fait pleurer de joie.

Durant les prochaines heures, tu te sens très fragile, mais aussi choyée de ces petits moments de pur bonheur que tu as la chance de vivre avec ton conjoint aimant. C’est là que tu te demandes si c’est ça, la dépression postpartum, être heureuse quelques minutes et pleurer quelques minutes plus tard.

Heille, calme tes nerfs! Tu viens d’accoucher, laisse un peu de chance à ton corps et ton esprit de ré-apprivoiser ton être à la suite de la délivrance de ton bébé!

Tu as de la chance d’avoir une petite humaine calme qui ne pleure presque pas. Elle boit et dort par coups de 2 ou 3 heures. Évidemment, tu savais que la nuit et le jour deviendraient des concepts relatifs, mais le vivre, oulala, impossible de s’y préparer!

Tu comprends que ta petite est dépendante de toi et que c’est pour cela que tu as un congé de maternité, pour être une maman qui fait tout, jour et nuit, à temps plein. Ton conjoint dort comme une roche, il jure que même si la petite dort dans la chambre, dans son petit moïse, il ne l’entend pas. Pas grave, il t’aidera dans la journée, pendant tes siestes de jour.

Share

Profession : Fière Maman et Gentille aide téléphonique. Super Skillz : Raconteuse d'histoires loufoques professionnelle (humoriste ratée hahaha). Addiction : Les chandelles de soya, le melon d'eau, les espressos et le rangement (tout devrait retourner à sa place initiale). Escouade : Une petite baby et un conjoint génial Arme : Mon authenticité. Pouvoir magique : Championne du multitâches, soit faire deux repas en faisant le lavage et répondre à mes amies en même temps que de bercer ma petite. Humour : Très important, c'est ce qui rassemble les gens. Comme un caméléon, mon humour s'adapte à mon audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.