Chère Doudou…

Chère Doudou...

Chère Doudou,

Tu es entrée dans sa vie au jour 1. Tu étais le cadeau de sa marraine et son parrain, eux qui ont pris la merveilleuse habitude d’offrir la première couverture aux bébés de leur entourage. Tu étais bleue comme ses yeux, douce comme un nuage, parsemée de mignonnes petites abeilles.

Dès ce jour-là, tu l’as accompagné partout. Tu l’as enveloppé à chaque sieste, chaque nuit, les courtes, les longues. Oui, il essayait de t’échapper, mais il voulait quand même t’avoir à ses côtés. Dès qu’il en a été capable, il t’agrippait pour te frotter sur ses belles joues rondes, en guise de réconfort.

Tu es devenue sa meilleure amie, une amie multidisciplinaire qui avait tous les talents. Tu pouvais servir de ballon et, l’instant d’après, te transformer en repaire secret. Devenir un tapis de jeu qu’il piétinait, puis un bébé qu’il cajolait. Que tu serves de cape de superhéros ou de ceinture dans une mise en scène western, dans presque tous ses jeux, tu avais un rôle.

Un jour, il a été assez grand pour délaisser sa suce, que tu as remplacée avec brio. Il s’endormait en mordillant férocement un de tes petits coins de tissu. Mais tu lui pardonnais toujours tes blessures. Vous étiez inséparables.

Tu as connu ses meilleurs coups comme ses moins bons. Tu as été salie de « régurgit » et de pipis au lit. Tu as traîné dans quelques assiettes et même tombé dans la toilette. #oups

Tu as été la cause des plus grosses crises, lorsque tu étais oubliée. Mais tu as été celle qui l’a consolé de toutes les autres…

Nous sommes maintenant au jour 1726. Tu es toujours sa meilleure amie. Tu es plus grise que bleue, rugueuse comme un vieux torchon, parsemée de milliers de petits trous à force d’être mâchouillée. Mais contre la lumière, tu ressembles à un ciel étoilé.

Chère Doudou, je tenais à te dire merci. Merci de l’avoir bercé, cajolé, accompagné, presque comme une mère. Merci de l’avoir aimé. Peut-être qu’un jour, vos chemins se sépareront, mais tu auras indéniablement laissé une marque indélébile dans le cœur de Fiston.

 

Joëlle Burelle

 

 

 

 

 

 

Share

Profession : Maman / Décoratrice / Styliste / Blogueuse / Bricoleuse / Tout ce qui me permet d’être créative Super Skillz : Être toujours de bonne humeur, même à 5:00 du matin après 3 réveils nocturnes Addiction : Mon iPhone alias "l'extension de ma main gauche" Escouade : Un Poupouille, une Didinette et un papa qui donne de drôles de surnoms Arme : Les attaques de bisous (et de chatouilles en cas de force majeure) Pouvoir magique : Ma main miraculeuse qui fait disparaître les bobos comme par enchantement Humour : Taquin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.