Dire non, à la pression

Est-ce qu’on se met trop de pression, nous la maman ? Toujours dans le gros jus. On croit que c’est normal. Normal d’être stressée. Normal de continuer sans écouter son corps qui n’en peut plus du tout de suivre ce rythme imposé avec pour seul prétexte de ne pas être malade, alors pourquoi s’arrêter?

Alors tu rajoutes de la pression au lieu de mettre des limites. Pourquoi faut-il attendre d’être souffrante, malade pour ralentir cette course folle ?  Comme si notre santé n’avait aucune importance, jusqu’à ce que celle-ci lève la main pour nous faire signe que c’est assez! Ça suffit de toujours vouloir repousser ses limites, de mettre nos attentes au top du top. Je ne dis pas que ce n’est pas bien d’arriver à dépasser ses propres limites au contraire, c’est très valorisant mais jusqu’où on peut aller? Où est le point d’arrêt? Et au fond, dans tout ça, qui gagne? Toi? Les autres?  On a ce vieux réflexe de penser que si on rend les autres autour de nous heureux, nous le serons nous aussi, c’est un automatisme. Mais est-ce la réalité?

Sommes-nous bien entourées pour faire face aux tempêtes du quotidien? Aller voir le psy, je dis oui! C’est aussi essentiel que d’aller faire l’épicerie. Tu as besoin de te nourrir physiquement et bien tu as tout autant besoin de nourrir ta santé mentale. Si tu veux être là pour ta famille, il faut que tu sois là aussi pour toi. Se mettre en avant plan ce n’est pas égoïste : c’est sain et ce devrait être naturel.

En théorie tout ça, c’est bien beau. Mais je suis la première à penser aux autres avant moi. Je me réjouis de les voir heureux mais, si je suis épuisés, vidés je ne l’admets pas. Mais je veux que ça change, les années passent sans ralentir, sans rien changer et je sens mon corps faiblir. Qu’arrivera-t-il si je ne l’écoute pas?

Arrêter, diminuer la pression, s’écouter ne font pas de nous de mauvaises mamans. Au contraire, si nous sommes plus à l’écoute de nous-même, de notre corps, nous serons bien plus heureuses. Pour une fois, nous gagnerons, entièrement.

Tes enfants auront le modèle de maman qui sait mettre des pauses pour avoir une vie saine, en santé et en profiter. La charge mentale est là mais plus souvent qu’autrement, on se l’impose. Accepter de l’aide et prendre un temps de répit feront sans aucun doute toute la différence dans notre vie de maman.

Toi, t’accordes-tu des pauses? As-tu volontairement laissé tomber des projets pour assurer ta santé mentale? Point commun : nous avons tous cette pression qui cherche à nous écraser. À nous d’y mettre un stop.

Share

Profession : Maman temps pleins depuis un bon 14 ans déjà Super Skillz : Dialoguer sans cesse, expliquer, ramasser, nettoyer, consoler, les devoirs, les lifts et ... j'oublie surement de quoi ! Addiction : l'odeur de pamplemousse, vin blanc et mes séries télé qui passent chaque année bref ! Quand je stresse, je me fais un café !!! Escouade : trois enfants dont une ado (important de le dire), un chat Gilbert et oui on a pris l'idée de Caillou, un poisson rouge sans nom… et tout ça serait impossible sans mon chum, mon amour. Armes : ton de voix : fort ca va pas et doux je suis calme ou j'essaie de le rester. Pouvoir magique : les colleux qui  guérissent tout Humour :   un sens de l'humour affiliatif ce qui veut dire pour amuser les autres, il est bienveillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.