ENFIN CHEZ NOUS

ENFIN CHEZ NOUS

Je me souviens clairement du jour où j’ai quitté le domicile familial. Je m’étais disputée avec ma mère et bien que ce soit un souvenir un peu douloureux, il n’a pas teinté notre relation. J’ai eu plusieurs logements après celui-ci, pas toujours par choix.  Et maintenant, alors que nous sommes en quête de la maison idéale pour notre petite famille, il me semble que tous ces changements affectent grandement le moment où nous pourrons fièrement déclarer que nous sommes « ENFIN CHEZ NOUS! »

J’ai partagé mon premier appartement avec mon copain de l’époque. Nous l’avions choisi pour sa distance de mon travail (quelques minutes de marche) et pour sa luminosité. Sauf pour une invasion de fourmis, il a été notre chez nous jusqu’à notre séparation.

Avec mon copain suivant, j’ai choisi un petit appartement tout près, mais le bail était seulement à mon nom. Je me sentais si forte et si indépendante : quelle fierté! Nous l’avons repeint tout en blanc durant une brûlante journée d’été puis, la vie ayant fait son œuvre, on s’est laissé.  J’ai habité seule dans cet espace jusqu’à l’arrivée de mon mari dans ma vie.  Beaucoup de souvenirs dans cet appartement, tant négatifs que positifs. Mais somme toute, ce 4 ½ a été un moment déterminant de ma vie : il m’a vu devenir maman pour la première fois.

J’ai déménagé de cet espace pour un plus grand, dans le même complexe qu’une amie à moi. Puis, ma cousine y a aussi emménagé avec son copain de l’époque qui est maintenant son mari.  Ma première y est née. Sa chambre que j’ai préparée avec soin, les jours ou moi et cousine nous sommes rejointes pour un thé ou café, les marches au parc qui se trouvait tout près, les échanges de maman avec mon amie (qui venait tout juste d’accoucher aussi) sont de très beaux souvenirs. Puis, changement de vie. On nous offre d’emménager temporairement chez ma belle-mère, puis nous trouvons un chez nous.

Un petit espace, à distance de marche d’un autre beau grand parc et d’une épicerie.  Le transport en commun est rapide et efficace.  On se trouve chanceux de l’avoir déniché.  Notre deuxième princesse y a vu le jour, mais nous sommes loin de ma mère retraitée et qui peut nous aider. Nous quittons à nouveau.

Nous louons un haut de duplex dans le lequel nous espérons vivre longtemps.  Nous sommes bien, près de plusieurs parcs, d’une bonne amie et de ses enfants, d’une bonne école, des maraîchers. Mais, le duplex a été vendu et on nous a demandé de partir. L’alternative nous permettant d’amasser notre mise de fond pour une maison s’écroule.  Retour à la case départ et ce, avant notre mariage.  Déménagement temporaire, puis on loue un condo. Là aussi nous devons partir, mais au moins nous sommes prêts.

Avec la pandémie, toutes les choses se bousculent pour nous.  L’arrivée de notre 3e princesse coïncide évidement avec notre déménagement imminent. Trouver un foyer à nous, que nous ne serons plus obligés de quitter, semble si merveilleux mais en même temps rempli de stress et de réflexions.  Je suis bien contente d’être en retrait préventif pour pouvoir gérer tout ça et, par le fait même, préparer notre petit cocon pour tous merveilleux et moins beaux (c’est la vie, il y en aura!) moments et souvenirs qu’on s’apprête à vivre dans notre chez nous… pour toujours!

Share

Profession : Éducatrice et super Maman!! Super Skillz : Transformer les restants en délices et faire des lunchs créatifs! Addiction : Le café, les Converse, la poutine, la musique, le hockey et mes filles!! Escouade : 1 mini-Germaine, 1 grande artiste et 1 fan finie de hockey! Arme : Mon côté bouffon qui désamorce tout en moins de 2!! Humour : Libre et qui sait faire réfléchir... ou oublier!! Parce que quand on se compare on se console!!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.