Être à la hauteur

Être à la hauteur

Être maman c’est le rôle le plus difficile à honorer. Toujours ce besoin de tout remettre en question, avoir sans cesse l’impression de ne pas faire ce qu’il faut, de ne pas être à la hauteur, de ne pas arriver à la cheville d’une mère X dans ton entourage.

Eh bien, tu n’es pas la seule à avoir une vie bien remplie et des questions plein la tête! On veut le bien de notre progéniture, mais le nôtre là-dedans ? Oups ! C’est vrai on s’oublie, trop souvent. Parfois quand on pense à nous, on se le fait dire : « as-tu pensés aux enfants ? » Bien non voyons, de quoi tu parles? Parce que je pense qu’à eux sans arrêt dans mon auto, aux toilettes, dans mes rêves, même au guichet.

Il faut arrêter ce genre de jugement inutile. On n’est pas de mauvaises mères parce qu’on essaie de se mettre en avant plan à l’occasion. Au contraire, c’est ça être une bonne maman, qui se laisser gâter ou se gâte elle-même de temps en temps. Un tabou qu’il faut régler.

On pourrait remuer ciel et terre, mer et monde pour qu’ils aient tout ce qu’il leur faut. Même si on sait très bien que parfois, juste se coller peut être pour eux le moment préféré de leur semaine. Et quand on se fâche, l’impression d’avoir failli, d’avoir perdu, abandonné, nous donne une culpabilité qui fait en sorte qu’on s’en met souvent beaucoup trop sur les épaules. On n’est pas surhumaine. Être fatiguée, stressée c’est normal en soi.

La pression sociale est là. L’herbe est toujours plus verte ailleurs et ça c’est la vie. Si on allait voir plus près, on y trouverait sûrement des mauvaises herbes là aussi. C’est dur se coucher le soir et de se sentir mal parce que la journée ne s’est pas bien déroulée. On aurait envie de mettre une pause à certains moments pour se coller avec nos enfants, pour s’excuser d’avoir été moins patiente, de ne pas avoir répondu oui plus souvent ou d’avoir oublié sa collation.

Être à la hauteur dans toutes les sphères d’une maman, tout le temps : c’est impossible. On rame pour atteindre nos objectifs. On y met des heures. Mais, il ne faut pas sauter l’essentiel. Gardons nos enfants en priorité, le reste peut attendre.

Maintenant tu te choisis, toi et ta famille, sans remord juste de l’amour. Offres-toi des moments pour décompresser. Les enfants n’arrêtent jamais de grandir, ces moments ne reviendront pas, c’est là que ça compte. Se respecter soi comme femme, c’est très moderne comme concept qui n’est pourtant pas nouveau et la femme se bat encore pour ça. Il ne faut pas l’oublier. Ce qui compte c’est de ce dire qu’on fait de notre mieux avec ce qu’on a et qu’on est des femmes, des êtres humains, à la base.

Share

Profession : Maman temps pleins depuis un bon 14 ans déjà Super Skillz : Dialoguer sans cesse, expliquer, ramasser, nettoyer, consoler, les devoirs, les lifts et ... j'oublie surement de quoi ! Addiction : l'odeur de pamplemousse, vin blanc et mes séries télé qui passent chaque année bref ! Quand je stresse, je me fais un café !!! Escouade : trois enfants dont une ado (important de le dire), un chat Gilbert et oui on a pris l'idée de Caillou, un poisson rouge sans nom… et tout ça serait impossible sans mon chum, mon amour. Armes : ton de voix : fort ca va pas et doux je suis calme ou j'essaie de le rester. Pouvoir magique : les colleux qui  guérissent tout Humour :   un sens de l'humour affiliatif ce qui veut dire pour amuser les autres, il est bienveillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.