Et si on se disait qu’on s’aime

Et si on se disait qu’on s’aime

Dans ce monde immense, nous avons eu la chance de nous rencontrer. Nous avons levé les yeux au même moment et nos regards se sont croisés. Tu m’as fait rire, alors que tu croyais être tout sauf drôle. On s’est parlé et on s’est donné une chance.

On à vécu de grosses tempêtes, de gros bonheurs aussi. Ensemble. À deux. On s’est bâti une vie. Ensemble. À deux. On se complète, on se comprend, on s’aime. Ensemble. À deux.

Avec l’arrivée des enfants et notre rythme de vie difficile à suivre, je crois que nous nous sommes détachés de notre base, de nos essentiels. De ce qui nous rend complices et lumineux. Quand nous sommes-nous oubliés? Quand est-ce que nous avons arrêté les « Je t’aime » avant de nous endormir? Combien de temps depuis le dernier baiser volé lors d’un face à face dans le couloir? Pourquoi avons-nous perdu notre spontanéité?

Je prends une grande part de blâme dans ces questions… J’ai oublié ma femme intérieure avec la maternité et disons que je ne facilite pas notre quotidien. Pourquoi je ne vois pas tes petites attentions comme avant? Pourquoi j’ai perdu tes mots doux dans nos phrases interrompues par les enfants? Je sais que je dois me recentrée, que je dois trouver comment réanimer mon cœur. Est-ce que c’est correct de revenir à la case départ? Est-ce qu’on peut ne rien dire en se regardant dans les yeux, comme avant? Est-ce qu’on peut s’arrêter deux secondes et juste se dire «Je t’aime»?

Je le pense encore tous les jours où j’ouvre les yeux. Malgré les cernes et mon humeur maussade. Je le pense encore aussi fort que lorsque je te l’ai dit la première fois. Je le pense même quand j’ai envie de pleurer, même quand je suis fâchée ou épuisée. Je le pense encore tous les jours où j’ouvre les yeux. Parce que je le sens, parce que c’est tout ce qui est encore vivant en moi. Tu es ce qui est encore solidement ancré dans mon cœur.

Alors est-ce qu’on peut juste se dire qu’on s’aime? Pour rien. Pour se faire du bien. Ensemble. À deux. Je sais que tu le penses toujours. Je sais que c’est toujours aussi fort chez toi aussi. Seulement, l’entendre plus souvent serait bien pour nos petits cœurs fatigués des routines du dodo et des bains qui finissent en «wet t-shirt» parental.

Et si on se disait qu’on s’aime. Juste comme ça. Juste parce que c’est beau. Juste parce que c’est doux. C’est bon d’être ensemble. C’est bon d’être deux. C’est bon de s’aimer. Comme avant. Ensemble. À deux.

Et si je te disais que je t’aime…

Share

Profession : Accompagnante à la naissance et super-maman à la maison Super Skillz : Je peux tout faire avec presque rien. Ma créativité n’a pas de limites Addiction : Mes bébés, le tricot, la lecture, la musique et tout ce qui rend la vie meilleure Escouade : Une Minou d’Amour, un Loulou et un contrôleur ferroviaire. Armes : Mon silence… lourd silence… Tu ne veux pas vivre ça Humour :  Sarcastique, sanglant, grivois, douteux…… bref à saveur du jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.