Je t’aimais, je ne t’aime plus.

Je t’aimais, je ne t’aime plus.

Les reproches, les cris, les larmes, l’esprit de vengeance qui s’installe, tout faire pour avoir le plus gros morceau du gâteau. Qui a raison, qui a tord?

Nos deux bébés, nos deux garçons tant désirés ne sont maintenant plus qu’un point sur une checklist pour la médiation. Comment avons-nous pu nous rendre là? Je t’aimais, je ne t’aime plus. Un million de raisons ont motivé mon choix de mettre un terme à notre couple. Des hauts il y en a eu, mais trop de bas ont pris le dessus. Je suis une romantique et j’ose croire que l’amour existe encore (Céline, toi j’taime!) quelque part. Un couple qui décide de fonder une famille ne se doute pas que ça puisse finir un jour. On s’aime, on se reproduit et ensuite tout s’écroule. Trop d’attentes, trop de nuits blanches, trop de désaccords quant à l’éducation des enfants, ta mère trop présente.

Le chaos s’est installé alors que je ne m’y attendait pas. Les excès de colère qui t’habitent ne m’appartiennent pas, mais font partie de mon quotidien. J’étais la seule à ramer et Dieu seul sait que c’est épuisant à la longue. Je me suis épuisée à force de trop vouloir t’aimer sans rien attendre en retour. J’acceptais tout de toi, ta colère, ton mépris, ton arrogance, ta personnalité narcissique et surtout, le fait que tu n’étais pas là pour les enfants. Un jour, j’ai réalisé tout ça et j’ai décidé d’en finir avec cette vie qui n’était pas celle dont nous avions rêvé. Et là, tu as réalisé aussi, tu as pris les enfants en otage, tu as fais d’eux une sorte de monnaie d’échange pour arriver à tes fins. Soudainement, j’étais devenue la pire mère qui puisse exister et tu as tout fait pour que je le pense. Un doute s’est installé dans ma tête et tu as même grugé tout ce qu’il y avait de bon en moi. J’ai tout tenté pour recoller les morceaux du vase que tu as fracassé sur le mur quand nous attendions notre premier enfant, mais sans succès.

Mais un jour je me suis relevée, avec l’aide de tous ceux qui m’entourent, et j’ai compris que ce n’était pas moi le problème, ni même toi : le problème c’est nous, ensemble. Je t’aimais, je ne t’aime plus.

 

 

Share

Comments

  1. Marie-Frédéric Says: mars 11, 2018 at 9:23

    Oh mon dieu ! Je me sens comme ça dans mon couple! J’ai l’impression que je fais tout, mais je fais tous pour mon chum et mon fils. Mon chum ne s’en aperçois pas j’essaie de faire ce que je peut pour être une bonne mère pour mon fils et mon possible pour le rendre heureux ! Je suis enceinte de 29 semaines et je fais tous dans la maison le ménage, le lavage, les repas gérer les crises du petit , je suis épuisé , il me dit que je chiale toujours après lui , mais il ne fais rien ,il ne se ramasse pas je dois lui répéter quoi faire plusieurs fois et sa le mets en colère alors je passe toujours pour la chialeuse. Il dit que je fais juste ça chialer ! On se chicane souvent à propos de cela et le petit est toujours présent , je m’en sens comme une moins que rien ! Je ne sais plus quoi penser , quoi faire ! La fin de semaine il ne faisait rien à longueur de journée je m’occupe du petit il se lève vers 10h-11h et ne s’occupe que de lui ! Il reste élonger sur le divan à longueur d’après midi à écouter des émissions du son cellulaire ou sur netflix! Alors la plupart du temps je vais chez ma mère pour me changer les idées , après y dit que je suis jamais a la maison ! Mais moi je suis tellement tannée de me faire rabaisser , je ne sais pas si il m’aime encore chaque fois que je veut qu’on discute il ne veut pas parler il change de sujet ! Mais je l’aime et c’est le père d’en mon enfant et du bébé à naître bientot ! Je ne sais plus quoi penser ! Si on se sépare j’ai peur de ce que sa peut faire pour ma vie et la vie de mes enfants , je ne peut pas me passer de mes enfants juste l’idée d’y penser c’est terrible ! Qu’est ce que je dois faire ! Help d’une maman découragée et épuisée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.