Je suis «au front» et je veux VOUS féliciter

Je suis «au front» et je veux VOUS féliciter

Je travaille dans le réseau de la santé. Depuis quelque temps, nous sommes témoins de nombreux actes de générosité incroyables et de beaucoup de démonstrations de reconnaissance à notre endroit, puisque nous sommes « au front ».

Bien que tout ça me touche vraiment, honnêtement, j’éprouve un certain malaise devant tout ça. D’abord, parce que je ne suis pas en soins. J’admire profondément tous ceux qui ont choisi une profession clinique et qui sauvent des vies. Ils font effectivement un travail incroyable. Moi, je suis dans les bureaux. Avoir du boulot en temps de pandémie faisait partie des probabilités quand j’ai choisi le réseau de la santé comme de travail. J’ai pris ma décision en connaissance de cause.

Or, bien que je doive tout de même me présenter au travail tous les jours et que mon travail soit important, je ne sens pas que je mérite plus d’encouragements que le reste du monde.

À vrai dire, je n’envie pas vraiment le reste de la population présentement. Je me considère même un peu chanceuse. Je continue de prendre la route tous les matins, je croise mes collègues (de loin), je travaille dans mon bureau, dans le silence. Ma routine n’a pas vraiment été chamboulée.

Il y a bien d’autres métiers importants qui mériteraient qu’on s’y attarde et qu’on leur fasse des haies d’honneur. À commencer par ceux qui composent ces fameuses haies d’honneur en sons, moteurs et lumières. Je parle des policiers, des pompiers, des ambulanciers, des remorqueurs, etc. Qui les klaxonne? Ces agents de sécurité qui gèrent les récalcitrants, ces commis d’épicerie qui remplissent les tablettes et ces caissières qui manipulent nos biens et notre argent. Qui les accueille à l’entrée de leur milieu de travail?

Au-delà de leur statut de « professionnels », je crois qu’il faudrait féliciter et souligner la contribution des individus. Des millions de personnes vivent des moments difficiles, encore plus difficiles que moi qui continue de travailler.

Quelqu’un a pensé remercier tous ces parents qui restent à la maison avec leurs enfants, qui tentent de les divertir et de les éduquer tout en travaillant? BRAVO!

Quelqu’un a pensé à soutenir toutes les personnes qui ont perdu un être cher dans les dernières semaines, qui n’ont pas pu se réunir pour vivre ces moments difficiles avec leurs proches, les prendre dans leurs bras?

Quelqu’un a pensé à encourager les parents seuls qui doivent sortir avec leurs enfants pour faire les emplettes nécessaires, souvent en subissant le regard plein de jugement des autres qui ne comprennent pas leur réalité?

Quelqu’un a pensé à réconforter ces personnes malades ou blessées qui ont vu leurs chirurgies repoussées et qui doivent endurer la douleur pour une période encore indéterminée?

Quelqu’un a pensé à remercier toutes ces personnes qui respectent réellement les consignes, à qui la famille, les amis, les collègues manquent? Ces personnes qui se sentent seules, isolées, qui n’ont plus de contacts autres que par téléphone ou vidéo, méritent elles aussi des remerciements et des encouragements.

Aux gens qui ont un proche hospitalisé ou hébergé dans un milieu de soins et qui ne peuvent pas leur rendre visite, je ne peux qu’imaginer votre désarroi.

À tous les maris, femmes, conjoints, enfants de ceux qui sont au front et qui doivent soutenir, souvent seuls, la maisonnée : WOW!

Bref, je vous lève mon chapeau, à vous, à toutes celles et ceux qui subissent les contrecoups de cette pandémie, qui voient leur routine bouleversée, qui passent par toutes sortes d’émotions. BRAVO, MERCI!!

Et vous, quelles situations ou quelles personnes mériteraient des encouragements selon vous?

 

*NB ce texte constitue mon opinion personnelle!

Share

Profession : Agente de communications / édimestre Super Skillz : l’orthographe et la grammaire… sorry. Addiction : Beaucoup trop. (caramel, café, chips, musique…) Escouade : chien frisé, chum frisé, bébé chauve. Arme : le pouvoir infini du sarcasme Pouvoir magique : toujours trouver du temps pour des choses non essentielles Humour : à temps plein

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.