Juste du doux 3, le doux de la semaine…

Juste du doux 3, le doux de la semaine…

Tout le monde a besoin de doux.

Même toi, petit jambon qui ne respecte pas les mesures de confinement. Toi qui sors pour rien et qui par le fait même fais en sorte que les mesures vont se poursuivre encore et encore… je t’envoie du doux.

Toi, qui chiale sans arrêt sur les réseaux sociaux sur tout et rien, qui partage des fausses nouvelles qui empirent le sentiment de peur collective. Toi qui ne cesse de rendre la situation encore plus anxiogène qu’elle ne l’est déjà. Toi aussi, tu mérites ton doux.

Vous qui faites partie du problème : je vous envoie du doux. Peut-être qu’ainsi, vous serez moins en colère, moins stressés, moins envieux, moins chiants.

Le doux de la semaine :

 

  • Les professeurs sur les réseaux sociaux qui nous donnent des trucs, des ressources en ligne, des petits conseils d’enseignement à la maison en spécifiant aussi qu’il ne faut pas trop en faire, que nos enfants seront capables de rattraper et de leur faire confiance lorsque le retour en classe se fera, ils n’abandonneront pas nos enfants. Ces êtres extraordinaires vont s’assurer que nos trésors soient à niveau!

 

  • Vous devriez voir le village de Lego que 6 ans a dans sa chambre. Il l’a fait tout seul, sans mode d’emploi. Cette créativité est sortie de sa tête pendant les siestes de son frère.

 

  • Les frères se chicanent, c’est évident. Cependant, ça dure moins longtemps, ils partagent plus. On dirait qu’ils ont compris qu’il serait mieux qu’ils deviennent des alliés plutôt que des ennemis… Le temps sera pas mal moins long. (Oh, mais c’est un système qui est encore très, très loin d’être parfait!)

 

  • L’entraide dans ma communauté est extraordinaire. Les voisins s’offrent pour aller faire des courses aux gens en isolement, aux personnes à risque ou âgées. Les entreprises qui s’encouragent qui se renvoient la balle afin que les citoyens puissent profiter de leurs services sans se préoccuper de la concurrence, c’est vraiment beau à voir.

 

  • Les services considérés essentiels qui travaillent fort, sans relâche, en faisant fi des commentaires et des manques de respect des gros jambons qui n’ont pas encore compris la gravité de la situation. Je vous lève mon chapeau et j’espère que lorsque tout recommencera à rouler, on ne vous oubliera pas. Comment se fait-il que les employés des services essentiels fassent partie des moins bien payés du marché de l’emploi? (Bon ça, ce n’est pas du doux, mais c’est une question digne d’être posée…)

 

  • L’Homme. Il est merveilleux. Il est musicien, sans emploi depuis deux semaines. Il me permet de garder mon emploi en télétravail afin que les coffres ne se vident pas entièrement. Il est un papa à temps plein depuis le tout début et il m’impressionne. Il crée aussi, si vous entendiez sa musique, vous seriez apaisé tout de suite.

 

  • Je suis inspirée. Il est difficile avec cette vie qui va trop vite de m’asseoir dix minutes pour écrire et que l’inspiration soit au rendez-vous quand j’ai le temps d’écrire. En ces temps incertains, non seulement j’ai plus de temps pour écrire, mais il me semble que les mots vont tout seuls. Je vous conseille fortement de trouver un médium, peu importe lequel, pour laisser aller votre angoisse, votre stress et tout sentiment négatif qui pourrait vous habiter. C’est vraiment libérateur… et à très peu de frais.

 

  • J’ai recommencé à cuisiner. Depuis que je suis maman, on dirait que je n’en ai plus l’énergie ou le temps. Dans cette situation critique, nous sommes tous à la maison. (Ça aide à être seule dans la cuisine pour cuisiner…) Je reprends plaisir à essayer de nouvelles recettes, faire goûter aux enfants de nouvelles saveurs, essayer de sortir de l’ordinaire. En même temps, tous les vendredis, nous avons décidé d’encourager un restaurant local qui livre ou fait les repas pour emporter.

Ça va bien aller. On va s’en sortir, sans sortir. Et quand on va pouvoir sortir, on va être comme les humains à la fin de Wall-E. Un peu peureux, maladroits, plus enrobés mais tellement heureux!

Share

Profession : agente aux communications Super Skillz : réussir à jongler avec des horaires qui sont tout sauf typiques!   Addiction : les réseaux sociaux, les jujubes et les cornichons (même pas enceinte) Escouade: De la testostérone en vrac avec deux beaux garçons et l'Homme musicien (presque) parfait. Arme: les décomptes: «5-4-3-2-1» jumelé à THE regard... Humour: Spontané, ironique et simple

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.