La Gaspésie… Pour vrai?

La Gaspésie… Pour vrai?

D’aussi loin que je me souvienne, je traversais les douanes pour mes vacances d’été. Je passais mes congés de l’autre côté de la frontière à la recherche de l’apaisement de l’océan et de ses vagues, ses plages et de son dépaysement.

Cette année, en temps de pandémie ET de frontières fermées, j’étais bien déçue de ne pouvoir retrouver mon sentiment de « zénitude » offert par l’air marin de la Côte Est américaine. J’étais triste de me rabattre sur des vacances en terre québécoise. J’avais la sensation que j’y prendrais moins de plaisir, moins de repos. C’est alors qu’on m’a proposé la Gaspésie. La Gaspésie… Ah ouain?

Dans ma tête, la Gaspésie c’est gris, c’est froid, c’est venteux. Dans ma tête la Gaspésie c’est du franglais mal assumé, c’est des pêcheurs aux rides amplifiées par la lourdeur du métier, c’est des routes forestières qui n’en finissent plus, des chasseurs avec des têtes d’orignaux attachées aux toits de leur pick-up.

Mais bon, cette année, c’est tout ce qui m’est possible de vivre, on va faire avec. Je pack donc mon stock (déjà je pratique mon franglais). Beaucoup de vêtements chauds, quelques vêtements plus estivaux, sait-on jamais. Et me voilà prête à partir… Je ne pensais pas que j’allais être autant confrontée, pour le mieux, à mes préjugés!

On enchaine les kilomètres. Plus on avance, plus la présence du fleuve se fait voir et sentir. On emprunte la 132 et c’est à partir de ce moment précis, à Rimouski, que je me sens basculer dans un tout autre univers. La Côte Est américaine n’a strictement rien à envier à cette belle région de chez nous. Plus on gruge l’asphalte, plus les paysages qui s’offrent à moi sont démentiels! De village en village, les baleines, les phoques, les oiseaux, l’air marin, les rochers, tout est d’une beauté hors du commun. Le cachet des vues maritimes ne cesse de me gagner : je suis complètement sous le charme.

Nous avons commencé par sept jours de camping  dans le Parc national de Forillon. Un endroit sauvage, paradisiaque où tu laisses tout ton stress à l’entrée du parc. Parfaitement boisé, propre et accessible, ce parc nous offre un monde de possibilités quant aux activités à faire sur les lieux. De notre côté, nous avons opté pour une petite randonnée (environ 1h pour faire la boucle) menant à une chute quasi exotique comme on en voit que dans les films. Un grand quai est aménagé dans une autre section du parc qui ravit les grands pêcheurs de maquereaux et de bars rayés. De là, nous avons pu observer les phoques rôdant autour des lignes de pêcheurs à l’affût de proies faciles à capturer! Plusieurs plages sont accessibles directement dans le Parc. Amateurs de sports nautiques, la plage de Penouille aura de quoi vous satisfaire avec sa location de kayaks, planches à pagaie, et pédalos. La mer est généralement calme à cet endroit comme il s’agit d’une baie.

Ensuite, une visite de Percé s’imposait! Encore une fois, les paysages sont exceptionnels. Les points de vue de la mer en altitude valent amplement le 2h de route. Évidemment, en plein dans les vacances de la construction, la ville de Percé était ensevelie de touristes avec leur masque. Malgré tout, le monument naturel reste impressionnant à voir et le village s’y rattachant arbore un certain cachet d’artisanat local.

Pour terminer notre séjour, nous avons continué notre route vers le camping CIME Aventures de Bonaventure dans la Baie des chaleurs. La descente de la rivière Bonaventure se doit d’être sur votre liste gaspésienne que ce soit en SUP, en kayak, en tubes, ou en bateau pneumatique. L’eau est parfois cristalline parfois turquoise.  Aucun mot n’est assez puissant pour en décrire la beauté. Quatre heures de pur bonheur sous le soleil à pagayer cette rivière mythique qui se termine à l’embouchure de l’océan offrant une autre vue à couper le souffle.

Et me revoilà ce matin, devant mon ordinateur à me remémorer ces vacances qui resteront à jamais graver dans ma mémoire. Comme quoi, il faut oser briser les barrières mentales que nous avons! La Gaspésie… Pour vrai? Oh que oui, pour vrai! #Gaspesiejetaime #EncourageonsLocal

Share

Profession : Je suis la "plus meilleure" maman de ma fille et quand il me reste du temps je suis agente de soutien administratif Super Skillz : Gérer les conflits sans saigner du nez, mon kraft dinner est délicieux, faire la vaisselle avec la petite dans les bras et réussir à partir la sécheuse avec mon pied, raconter des histoires quand même cohérentes aux enfants le soir en sautant volontairement des pages. Addiction : mon iPhone... Si tu y touches, t'es mort(e)!!! Escouade : une terrible Godzilla-de-4-ans-en-tutu à presque temps plein, un chihuahua de poche. Arme : "Attends pas que je compte jusqu'à trois"... Pouvoir magique: Faire disparaitre le chocolat avant même que ma meute l’ait aperçu. Je pense à leur santé ! Humour : Cinglant... mais je vous le jure, ça me rend tellement attachante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.