L’amour évolue

L’amour évolue

Je crois sincèrement, du plus profond de mon cœur, que comme toutes choses sur cette belle planète, l’amour évolue. Si on y pense, rien de vivant n’est entièrement pareil comme il était hier : de la marguerite qui jadis n’était qu’un bourgeon, à la grenouille qui autrement n’était qu’un minuscule têtard, tout change et se modifie. J’en conclue donc que même moi, je ne suis plus exactement la même que la semaine passée et je ne parle pas simplement des 2 ou 3 cheveux blancs qui ont commencé à faire leur apparition dans ma chevelure auparavant parfaite. Tous les jours, je vis des situations, des expériences qui changent ma vision de qui je suis et de ce que j’aime dans ma vie. Je pense donc qu’il est inévitable que les sentiments que je ressens mutent au courant des journées, au fil des saisons.

Cher mari, je sais que je t’aime. Je ne mentirai pas : n’ayant connu qu’un amoureux dans ma vie, je me suis questionnée au changement dans l’amour que je te porte. Après mure réflexion, mon cœur et mon esprit ont fait un consensus et en sont venus à la conclusion que même si les papillons ne sont plus aussi présents, même s’il m’arrive de faire passer le bonheur des enfants avant le tien, même si je ne te le dis pas à chaque fois qu’on raccroche au téléphone : je t’aime.

Pour moi, tant que tu seras la première personne à qui j’ai envie de raconter ma journée, je saurai que je t’aime. Tant que je sourirai à chaque fois tu m’envoies un petit texto «Je t’aime», je saurai que je t’aime. Tant que je serai capable de laisser sans retenue mes larmes couler devant toi, je saurai que je t’aime. Tant que l’endroit le plus confortable au monde sera collé contre toi, je saurai que je t’aime.

Même si je ne te le dis pas à chaque fois que la pensée me traverse l’esprit, il y a au moins une fois par jour que je regarde une de tes idées, une de tes réalisations, un de tes exploits ou même que je te regarde toi et que je me dis que je suis la femme la plus chanceuse du monde que tu m’aies un jour dit oui. Je ne sais pas si les papillons sont partis pour toujours, mais je n’ai plus besoin d’eux. J’ai longtemps cru que les papillons étaient le signe incontestable que l’amour est toujours vivant. Maintenant, je crois qu’ils ne sont que des guides pour nous diriger dans la bonne direction, dans la bonne relation ou du moins, celle qui va nous faire vivre une multitude d’émotions. Une fois qu’ils ont fait leur travail, ils peuvent revenir une fois de temps en temps pour éviter que ta raison commence à décortiquer tes autres options. Même s’ils ne reviennent plus, ça ne veut pas dire que l’amour est éteint, ça veut simplement dire qu’il a évolué.

Je suis fière de toi, fière de moi, fière de nous. Pour moi, ça suffit à me dire que je t’aime.

Share

Nom : Valérie Louise (et oui c'est mon vrai nom et pas seulement un nom d'artiste) Profession : Maman police (je fais la loi dans les rues comme chez moi) Super Skillz : Tout faire en même temps pour ne jamais perdre une seconde de temps (des secondes c'est précieux quand il n'y a que 24 h dans une journée) Addiction : La caféine, le sucre, la sangria, la couture, Canal Vie, les films de filles... (est-ce que je continue ?) Escouade : Un chien, un chat, un petit homme, une princesse et un rénovateur (et je suis la reine qui gère ce micro royaume) Arme : La télécommande (c'est MOI qui décide quand on fait jouer la Pat Patrouille) Pouvoir magique : Arriver à se faire donner un bisou et une caresse par son grand de 5 ans en lui demandant seulement en pensée (mais je n'en abuse pas, c'est un pouvoir qui diminue quand on l'utilise trop, à ce qu'on m'a dit) Humour : (entre parenthèses)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.