L’avortement

L’avortement

L’avortement est encore quelque chose de très tabou. Il y a plusieurs personnes qui sont même contre cette pratique. Dans certain pays, c’est même interdit. Cela dit, je crois que nous devons respecter les choix de chacun au bout de la ligne.

Du plus loin que je me souvienne, je me disais que je ne serais jamais cette personne, que je ne serais jamais capable de faire ça. Ma décision à été faite pour le bien être de ma famille et de cet enfant. Je n’étais pas en mesure mentalement de prendre en charge une autre personne, je devais commencer par m’occuper de moi et de remettre ma vie en place.

J’ai toujours été d’accord pour les personnes qui ont été victimes de viol de se faire avorter. Pour un couple consentant et pratiquant, je me disais toujours qu’un de plus un de moins, rendus là, ou qu’ils auraient dû y penser avant. De nos jours, ce ne sont pas les moyens de contraceptions qui manquent. Comment pouvons-nous ne pas en utiliser si nous savons que nous ne voulons pas d’enfants en ce moment ?

Maintenant, je comprends. Parfois, des accidents, ça arrive. Parfois, même en prenant nos précautions, nous pouvons tomber enceintes. Parfois, la vie change tout d’un coup. Tu te retrouves sans emploi, un de tes enfants est gravement malade ou tu dois t’occuper d’un membre de la famille, tu es en pleine dépression, etc. De choisir l’avortement pour te stabiliser n’est pas une mauvaise décision. Une décision qui sera sans aucun doute très dure à prendre, mais au bout du compte, ça sera la plus sage décision que tu auras prise. Porter la vie, donner naissance, c’est magique. Par contre si tu n’es pas bien avec toi-même et que tu ne peux t’occuper de ce petit être, ce serait une pire situation.

Je ne veux surtout pas dire de prendre le tout à la légère. Si ton moyen de contraception est l’avortement, je continue de croire qu’il serait temps que tu matures et prennes tes responsabilités, soit d’utiliser la contraception tellement accessible.

A toi, la femme qui a dû prendre cette décision, la maman qui a dû ralentir ses projets d’agrandir sa famille. Sachez que vous avez pris la bonne décision. Vous n’êtes pas seules. Un jour à la fois ….

A toi mon étoile, je t’ai aimé même si ton passage n’a été que de 4 semaines. Je ne cesserai jamais de t’aimer, je sais que j’ai pris la meilleure décision pour ceux qui auraient pu être tes frères et sœurs. Tu fais partie de moi autant qu’eux. Je t’aime et je t’aimerai toujours même si notre rencontre fut brève.

Anonyme

Share

Comments

  1. Merci.

  2. Tu as si bien interprété.

    Merci tout simplement …

  3. Tu as si bien interprété. Merci tout simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.