Le choix impossible

Le choix impossible

Ça y est, je suis assise dans la voiture. En route pour changer ma vie, la vie. J’essaie de ne penser à rien, de me tenir occupée pour ne pas angoisser. Je sais que dans quelques heures commencera pour moi un processus dont je me souviendrai toujours. Une décision positive pour ma famille et mon état du moment, mais à contrecœur une décision négative que je n’oublierai jamais, qui sera gravée en moi pour le restant de mes jours, qui risque de me prendre un bon bout pour m’en remettre mentalement. Avec tous les pours et les contres de cette action, il n’y a pas de décision gagnante. Je dois simplement faire ce qui est mieux pour moi à ce moment de ma vie.

J’ai rencontré la secrétaire, je suis de plus en plus nerveuse, angoissée et émotionnelle. Même penser à autre chose ou m’occuper à lire ne fonctionne plus. Je suis dans cette petite salle d’attente chaleureuse, mais j’ai froid. Je sais que le grand moment s’en vient.

On m’appelle, ça me prend tout mon courage pour me lever. Je m’attendais à rencontrer le médecin, mais pas encore. Un autre niveau de stress embarque. Je rencontre une conseillère qui est sexologue. Elle pose des questions sur mon choix, m’explique les options et offre même des moyens de contraception pour après.

Je retourne m’asseoir dans une deuxième salle d’attente, jusqu’à ce qu’une préposée m’appelle encore une fois. Elle me fait faire un pipi et changer dans la superbe robe bleue. Je m’assois sur un lit et attends. De l’attente, quand tu ne sais pas ce qui s’en vient, c’est très long. Même si ça fait plusieurs étapes que j’attends, ce n’est toujours pas plus facile.

Finalement, c’est le moment d’entrer dans une salle privée, la salle où tout va se passer. L’infirmière me dit les résultats du petit pipi. Elle m’explique ce qui va se passer et repasse en détails les options selon ce qu’on va voir ou non. Elle commence ses tests. Je reste tout simplement étendue sans réagir, sans vraiment vouloir entendre. Après quelques minutes, elle m’explique ses résultats et me demande de ne pas bouger (comme si je pouvais), puis elle va aller avertir le docteur que nous sommes prêtes et lui parler de ses tests.

Mon conjoint était avec moi durant toutes les étapes, mais malheureusement, jamais dans les salles avec moi. À ce moment, je suis seule à contempler les tuiles au plafond. J’ai froid, mon cerveau et mon cœur son en mode protection. Ces deux derniers se sont fermés à tout, il entendent mais n’écoutent pas, ont de la douleur mais ne la ressentent pas.

Après quelques minutes qui m’ont paru une éternité, l’infirmière revient, suivie du docteur. Elle m’explique que c’est trop tôt pour pouvoir avoir la procédure à la maison. Ils peuvent le faire chirurgicalement, mais comme c’est tôt, ils aimeraient mieux que je revienne dans quelques semaines pour s’assurer d’un résultat concluant.

Ça m’a pris des jours à réfléchir, à évaluer les possibilités, à regarder de tous les sens de tous les côtés, à essayer de trouver des moyens «d’arranger» les choses. Après avoir pris ma décision et planifié, voilà qu’eux me disent que ce n’est pas possible de suivre mon plan. Je ne suis même pas capable de réfléchir, je ne suis pas en moyens d’en discuter avec mon conjoint. Seule sur ce lit froid, avec 2 personnes inconnues qui viennent de bouleverser mon plan, je dois prendre une décision qui aura des répercussions mentales et physiques pour le restant de mes jours.

Je décide donc de leur parler un peu plus de ma situation, des raisons de mon choix, et me ils me disent qu’ils ont une procédure possible, mais comme il est encore tôt, ce n’est pas garanti à 100 %. Advenant que la réussite de la procédure ne soit pas complète, je devrai revenir dans quelques semaines pour la procédure chirurgicale complète. Moi, je veux juste que tout ce cauchemar se termine. Je ne veux plus être là, je ne veux pas me casser la tête et encore moins ruminer sur mon choix.

Je choisis donc de passer à l’acte immédiatement. Dans le pire des cas, je vais devoir revenir, mais je ne peux ressortir car je ne sais pas si je serai capable d’y retourner une deuxième fois. Avec le support et l’écoute de cette merveilleuse équipe, j’ai réussi à prendre des décisions.

A suivre …..

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.