L’enfant aux oreilles d’éléphant

L’enfant aux oreilles d’éléphant

Allo! Moi, c’est Malek,

J’ai 4 ans, mais très bientôt, je vais avoir 5 ans. Je pense que c’est important que je vous le dise, car lorsqu’on me demande mon âge, mes parents s’empressent toujours de répondre à ma place: « Oui… je vous le dis, il a 4 ans… On le sait, il a une allure de garçon beaucoup plus vieux! » Cette réponse me suit depuis longtemps.

Au départ, je ne comprenais pas cette réponse : « Il a l’air plus vieux.  » Par contre, je dois vous dire que j’ai fini par comprendre et que maintenant, même quand mes parents ne sont pas là, ma réponse est : « J’ai 4 ans, mais j’ai l’air de 6! »

Pourquoi vous dis-je ça? C’est simple…  Quand les adultes parlent, nous les ENTENDONS!  Et de plus, nous les CROYONS!

Cette histoire d’âge n’est pas si grave, mais j’ai envie de dire à mes parents : « Il faut parfois réfléchir avant de parler! Y’aurait-il des choses que vous pourriez éviter de dire? »

Ce que ma mère me dit le plus souvent c’est : « Je t’aime ». Ce qu’elle dit souvent lorsqu’elle parle à la mère de Jacob, à Julie mon éducatrice ou même à madame Rita, ma future professeure est : « Il est gentil, il comprend vite, il a une mémoire extraordinaire et il est curieux, MAIS… » Ma mère ajoute toujours un « MAIS » quand elle parle de moi. Je ne sais pas si c’est bon ou mauvais. Par contre, une chose est certaine : ça doit être vrai si c’est Maman qui le dit!

– « … mais, il est vraiment actif, il a de la difficulté à se calmer, il bouge plus que la moyenne, il a de la difficulté avec les transitions, j’ai peur qu’il soit hyperactif! »

VOILÀ ! Depuis que j’ai 1 an et demi, je suis : « IPÈRE-ACTIFE ».

Je comprends que je bouge, que je gigote et que je suis un vrai vers à chou.  Ça semble important de le spécifier. Pourquoi? Me protéger ? Se protéger ? Se justifier ? Quand Maman parle de moi comme ça, parfois je suis à côté d’elle et je la regarde avec mes grands yeux, parfois je joue avec mon frère pendant qu’elle parle au téléphone et d’autres fois, elle en parle simplement avec Papa. Ce que Maman oublie très vite c’est que j’ai des oreilles d’éléphant!

Je crois que Maman a peur que je sois « IPÈRE-ACTIFE. Plus elle le dit, plus j’y crois et je commence à agir de la sorte. Tous les autres me regardent et pensent que je suis « IPÈRE-ACTIFE » aussi.

L’autre soir, elle disait à Papa (je les entends très bien quand je suis dans mon lit et que je ne dors pas) que sa plus grande crainte était que je puisse vive les difficultés qu’apporte parfois le TDAH.  Elle disait que c’était ce qu’elle avait vécu et qu’elle voulait m’éviter cela de tout son coeur. Elle a même ajouté : « Peut-être que j’imagine que son besoin de bouger est plus élevé que la moyenne et que cela est problématique étant donné MON vécu. »

Voilà où je veux en venir. J’ai envie de vous dire, à vous les adultes, que vos paroles sont celles que nous croyons. Peu importe les qualificatifs que vous choisissez pour définir vos enfants, ceux-ci définissent leur identité. Oui ! Oui ! Simplement avec vos choix de mots.

Alors, aujourd’hui je vous le dis : « Faites attention ! »  Et pour vous faire plaisir, j’ajoute S.V.P! Il y a un adage qui dit : « La vérité sort de la bouche des enfants », mais soyons réalistes. Avec nos grandes oreilles d’éléphants et nos petits cerveaux de coccinelles, on ne fait que répéter ce qu’on entend.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.