Les dimanches de mon enfance

Les dimanches de mon enfance

Chaque dimanche, c’est la même chose, je revois papi et mamie qui passent me prendre pour aller à la messe de 9 h à l’église Saint-Thomas. J’attendais ce moment toute la semaine. Après, petit rituel, beigne chez Dunkin’ Donuts et épicerie avec mamie; le bonheur pour une petite fille de 7 ans. Ensuite chez mes grands-parents, dîner patates rôties dans la poêle avec saucisses et œufs. Jeu de poches, quilles, maison de carton, château de cartes, vélo, jeu de billes ou même une petite danse sur un bon country Steph Carse, le Achy breaky dance… tout cela pouvait embellir mon après-midi. Les cousines arrivaient pour une partie de cachette , bref du jeu sans fin, sans adultes qui doivent intervenir.

Aujourd’hui où est-ce que tout cela est passé ? Bon je sais, plus personne ne va à l’église, encore moins avec ses grands-parents. Quoique je ne peux pas croire qu’il n’y ait pas d’exception… Les jeux simples, ils sont où ? Maintenant, c’est « ma tablette maman y’a plus de batterie! » ou « Ah non mamie, y’a pas de WiFi c’est trop plate », « Dehors y’a rien à faire » ou encore , « C’est long, c’est plate y’a pas de jeu le fun ici ». Qu’arrive-t’il à ces belles fins de semaine familiales ? Celles où le dimanche au souper on est 15 assis à table: papi, mamie, ma tante, mon oncle chose et les cousins, etc.

C’était quand même une sortie « gratis » excitante, super sociale. J’en garde juste de bons souvenirs. Même si je voulais le reproduire avec mes enfants, ce n’est pas possible, car ma belle-mère est trop vieille et ma mère travaille parce qu’on est en 2017.

Pour un enfant, une routine la semaine c’est presque obligé, alors la fin de semaine pourquoi pas en avoir une aussi? Se rassembler, partager, oublier les tracas de la semaine d’enfer qui vient de finir. C’est officiel, je veux être ce genre de grand-maman-là. L’église on verra, ça peut se remplacer par un parc, un petit resto fétiche. Après on peut aller à l’épicerie (c’est encore tendance) et terminer ça avec mes enfants, leurs blondes, leurs chums et les petits-enfants, c’est possible. Hey !!! Dansez avec moi le Achy Breaky Dance , c’est pas si compliqué , c’est la danse qui guérit les cœurs brisés ! Ok, je vais par contre changer la chanson, quand même.

– Karyne –

 

Share

Profession : Maman temps pleins depuis un bon 14 ans déjà Super Skillz : Dialoguer sans cesse, expliquer, ramasser, nettoyer, consoler, les devoirs, les lifts et ... j'oublie surement de quoi ! Addiction : l'odeur de pamplemousse, vin blanc et mes séries télé qui passent chaque année bref ! Quand je stresse, je me fais un café !!! Escouade : trois enfants dont une ado (important de le dire), un chat Gilbert et oui on a pris l'idée de Caillou, un poisson rouge sans nom… et tout ça serait impossible sans mon chum, mon amour. Armes : ton de voix : fort ca va pas et doux je suis calme ou j'essaie de le rester. Pouvoir magique : les colleux qui  guérissent tout Humour :   un sens de l'humour affiliatif ce qui veut dire pour amuser les autres, il est bienveillant.

Comments

  1. Je vais te rassurer il y a des familles qui vivent encore de cette manière:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.