Le soulagement de prendre le temps

Le soulagement de prendre le temps

Le confinement est une belle façon… de se taper sur les nerfs. Ton chum t’énerve. Tu n’es pas habituée de le voir plus de 3 heures par jour du lundi au vendredi. Lui aussi n’est pas habitué de te voir autant la binette.

Tes enfants te mettent à bout parce que tu les as 24/7 et que maintenant, c’est ça ta nouvelle vie. Tu pleures peut-être un peu le matin en te disant qu’avant tu buvais ton café chaud au bureau et que maintenant, tu le bois froid comme dans le temps que tes enfants étaient de tout petits bébés.

Même le chat te tape sur les nerfs, juste parce qu’il existe. En plus de gérer les besoins de ta gang qui reviennent aux 10 minutes, le chat pense que c’est une bonne idée de miauler à côté de toi parce qu’il a faim. Tu es passée de femme professionnelle, carriériste à femme à la maison, éducatrice en garderie, professeur d’école, chef cuisinière, etc. Admettons que ce n’était pas à ça que tu aspirais comme carrière.

Mais sache qu’on est toutes dans cette folie et que ça va bien aller!

Vois les bons côtés parce que regarder le positif ça nous aide à passer au travers des semaines de fou. Apprécies les petits moments que tu n’avais pas le temps d’apprécier parce que tu étais trop pressée par les lunchs, le souper et la routine du dodo.

Ça fait du bien prendre le temps!

Hier, j’ai vu mon chum plier une brassée de lavage dans le salon et j’ai pris le temps de lui dire qu’on faisait du bon travail d’équipe. Pour être honnête, avant, je ne l’aurais même pas remarqué.

On soupe maintenant en famille, à la même heure. Chose qui était auparavant impossible par l’heure que nous arrivions du travail. Maintenant je n’ai plus besoin de préparer le souper des enfants la veille.

Je prends le temps d’appeler ma mère, de l’écouter sans l’interrompre que je dois raccrocher parce que je fais un lunch, une brassée de lavage et que 3 ans veut une collation parce qu’il meurt de faim et son petit corps va sûrement prendre en feu si je ne lui donne pas dans la minute qui suit…

Chaque jour, sans exception, on joue dehors, je regarde mon enfant rire, jouer et aimer la vie. Je pense que j’ai même commencé à aimer le chat.

Le plus important c’est que j’apprécie ce que j’ai. Ma maison n’est pas la plus grande, mais je l’aime. À l’intérieur, on retrouve mes humains favoris de la Terre. C’est une petite maison remplie d’amour et de rires.

On vit tous du stress dans cette crise, mais ce qui me fait sourire, c’est de pouvoir enfin prendre le temps et gérer mes journées comme moi je le décide

Et toi, quel est le positif qui ressort de cette crise?

Share

Profession: Dans un domaine où mon cerveau peut souvent sentir le brûlé Superskills: faire beaucoup de lavage sans que personne ne s'en rende compte Addiction : Le silence ! Juste plate que ça n'arrive jamais! Escouade : Mon mini, le chien, le chat et moi (l'esclave d'eux!) Arme: La SAQ! Humour: Même moi j'me trouve drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.