Lettre à ma poulette anxieuse

Lettre à ma poulette anxieuse

Il est difficile pour moi d’écrire ces mots, car depuis quelque temps, je me vois dans toi et ça me fait peur. Depuis quelque temps, tu vis beaucoup d’inquiétudes, tu sembles anxieuse et tu essayes de le verbaliser, mais tu es encore trop petite pour trouver les mots justes.

Ma fille, ma poulette, je vais te le dire, Maman est à bout de ressources pour t’aider. Pas parce qu’on a déjà essayé de chercher à l’externe, mais juste parce que la manière dont tu te sens, maman s’est déjà sentie et se sent encore souvent comme ça. La panique qui t’empare quand tu vis l’émotion d’angoisse, je la comprends et ça me fait peur, parce que je ne veux pas que tu vives ce que je vis quotidiennement : de l’anxiété.

Depuis le jour où j’ai su que tu excitais, je me suis promis que j’allais tout faire pour que tu ne vives pas ce genre de sentiment, mais malheureusement, je n’ai pas vraiment de contrôle. La pomme ne tombe jamais bien loin du pommier, tu ne peux pas retenir des voisins, tu es ma chair, la fille à ta maman. La seule chose que je puisse faire, c’est te guider et t’aider à gérer le tout, mais présentement, je me sens dépourvue.

Maman ne sait pas comment te donner ses outils. Maman a perdu tous ses repères… Ce que tu démontres comme anxiété je le ressens aussi, je vis autant la peur et le stress que toi, car je ne sais pas comment faire pour t’enlever ce sentiment, et ça, ça me fait peur et m’angoisse. Du haut de tes 4 ans, tu ne devrais pas vivre ça, du haut de tes 4 ans, tu devrais vivre le bonheur total, tu devrais jouer sans te soucier de rien, sans peur ni tracas. Malheureusement, ce qui tourne autour de nous, le brouhaha de la vie, fait en sorte que tu es confrontée à plein de nouvelles choses, ce qui t’amène à angoisser par la nouveauté.

Ma poulette, maman regrette parfois de faire des choix sans réaliser que ça te met dans une situation de panique. Maman s’en excuse. J’aimerais tant te protéger de tous ces anxiogènes, mais malheureusement, la vie va continuer à être ainsi, même si maman ne le veut pas. La vie tourne vite autour de nous et que tu aies 4 ans ou 19 ans, ça va continuer. La seule chose que je puisse faire, c’est de t’aider à trouver tes outils pour gérer ce stress et ces peurs, pour que tu puisses vivre normalement sans panique chaque jour.

Pour l’instant, je suis à bout de munitions de ce côté, mais je te promets que je trouverai et ferai tout pour te guider. Je t’aime ma poulette anxieuse.

Share

Profession : Éducatrice en CPE et maman à temps plein.  Super Skillz : Je suis la "pro" du ramassage dans la maison... je déteste quand c'est le bordel.  Addiction : les cappuccinos glacés du Tim Horton, les bisous, les câlins et le magasinage (une vraie dépendance selon mon chum) Escouade : Une "bébé poule", maintenant devenue une "grande poule", un papa poulet et un jour, quand la vie le décidera, d'autres bébés poussins viendront combler notre escouade.  Armes : mes yeux... ils parlent beaucoup !!!  Humour : humour spontané et sarcastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.