Mes magnifiques ados…

Mes magnifiques ados...
Les gens ne vont plus vers vous de la même manière que lorsque vous étiez petits. C’est facile de s’extasier devant des bébés joufflus, devant leurs prouesses ou leurs mimiques bien comiques. C’est naturel de se pâmer devant un bambin qui rigole ou une mini à lulus qui chantonne… Je fais pareil, ils sont si mignons…

 Mais quelque part vers 11 ou 12 ans, quelque part entre la morphologie qui change et les boutons qui apparaissent, le comportement des gens change. Les commentaires sont parfois désagréables et sous-entendent tous les défauts de votre corps entre deux états. Ils vous décrivent comme des dépendants aux écrans, lâches et peu débrouillards. Ils parlent avec arrogance de vos comportements parfois maladroits qui ont quitté l’enfance sans être parfaitement entrés dans l’âge adulte. Ils ne voient plus le gamin mignon en vous, celui qui aime encore Halloween en secret et qui attend Noël avec impatience et ne voient pas non plus celui à qui l’on peut accorder sa confiance et qui peut accomplir des tâches plus adultes. Comme si on vous mettait en quarantaine, le temps de laisser devenir grands des enfants qui pensent un peu plus, qui se cherchent un peu plus, qui s’affirment un peu plus, qui dérangent un peu plus, qui apprennent… 

Certes, il y a les bras trop longs, le pinch mou, les boutons, les seins et les courbes qui ne savent pas encore s’équilibrer sur un corps en constant changement. Bien sûr, il y a le caractère un brin plus piquant et des idéaux de jeunesse un peu naïfs, mais j’aimerais que vous sachiez comme je vous trouve beaux, lumineux et rafraichissants! Vous avez tellement de rêves et d’envies, d’idées. Vous avez l’espoir et foi en l’humanité… Vous croyez aux changements et à tout ce à quoi les générations avant vous ont cru… Parfois, j’ai l’impression qu’ils ont oublié ce que c’est que d’y croire…

La manière dont vous voyez le monde est tellement belle, votre regard neuf m’amène même souvent à repenser ma propre vision. Vous incarnez le changement et vous l’exprimez tellement mieux que moi à votre âge.

Votre ouverture sur le monde est si grande et pourtant, j’ai l’impression que votre connaissance de vous-même est parfois meilleure que celle de bien des adultes. 

Là où certains voient de l’opposition, je vois plutôt des idées. Là où certains voient de la rébellion, je vois une volonté d’être, d’argumenter et de changer le monde.

J’ai la chance d’avoir des adolescents heureux et pleins de vie. J’ai la chance d’avoir des adolescents qui me parlent et qui me laissent encore une grande place dans leur vie. J’ai la chance d’avoir cette relation qui va au-delà de la cohabitation dont tellement de parents se plaignent. 

J’aimerais que vous ne cessiez jamais de me raconter vos vies, je voudrais que vous me partagiez vos sentiments, que vous soyez encore assez à l’aise avec moi pour m’exprimer votre vision et me dire qui vous êtes, parce que maintenant, mon rôle, c’est de vous accompagner… et vous changez si vite! Vos occasions de prendre des décisions personnelles sont de plus en plus nombreuses et vous guider est devenu pour moi un moment d’échange où j’aspire à vous aider à mieux choisir. Si parfois je ne suis pas en accord, je préfère qu’on en discute plutôt que de vous imposer la vie telle que je la vois, parce que maintenant, vos idées savent parfois me convaincre et parce que j’ai confiance en vos capacités. 

Sachez mes ados que je n’ai pas la prétention de tout savoir, mais j’ai la prétention de vous aimer tant que peu importe vos choix ou vos idées, je serai quelque part pas trop loin pour vous tendre la main ou l’oreille. Si la vie est magnifique ou difficile, j’ai envie de la vivre avec vous. Je partagerai vos peines et vos joies sans jugement, parce que vous voir devenir doucement de jeunes adultes, tout en reconnaissant l’enfant que j’ai vu grandir, est un des privilèges que j’ai eu la chance de semer dans ma vie alors que vous étiez tout petits. Tel le haricot magique, vous avez grandi plus vite que je n’aurais cru possible, forts et beaux, mes magnifiques ados.

Share

Profession :Infirmière en salle d'accouchement et en salle de césarienne, tellement un beau job! Super Skillz : Faire des petits plats avec des ingrédients inusités, surprendre tout le monde parce que c'est délicieux(chalet oblige on cuisine avec moins. J'ai aussi un talent inné pour me retrouver dans des situations farfelues et pour trouver des solutions farfelues... Addiction :Le café, la photographie, peindre, écrire et la musique en tous genres et surtout tout le temps! Escouade : Une pré-ado végétarienne, animalière et qui a la répartie d'une avocate! Un ado scotché à une manette de jeux vidéo et qui, malgré quelques moments de rébellion, est gentil et affectueux! Arme : Parler; juste avec des mots je peux venir à bout de tout! Je peux convaincre, rassurer ou selon la stratégie, mener à abdiquer Humour :Tout ce qui est spontané ! Si ça surprend, j'adore. J'ai un brin de sarcasme, mais surtout j'adore les fous rires de 15 min dont on a oublié la raison initiale tellement ça a dérivé!

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.