Mes économies de la semaine de relâche

Mes économies de la semaine de relâche

N’ayant pas eu la possibilité de prendre le temps des fêtes en congé au travail, je me suis trouvée devant l’option de prendre la semaine de relâche en vacances. Habituellement, j’aurais envoyé mon garçon à un camp de jour de la semaine de relâche et je sais qu’il aurait eu du plaisir, mais j’ai pris la décision de lui demander ce qu’il préférait. Une semaine de relâche avec ses amis ou avec sa maman. Mon cœur de maman s’est illuminé lorsqu’il a choisi du temps de qualité avec sa vieille mère (36 ans, c’est quand même vieux pour un enfant de 6 ans). Je vais donc voir mon chum pour lui annoncer que je vais prendre mes vacances pour la semaine de relâche et je lui vends l’idée en disant qu’on va économiser en camp de jour. Mon chum se met à rire. Est-ce que je vous ai déjà dit que mon chum me connait vraiment bien ?

Il me connait assez pour savoir que, comme à chaque fois que je prends congé pour garder mon garçon avec moi lors d’une journée pédagogique et que je lui vends l’idée en disant que je vais sauver le 16 $ de service de garde, je me retrouve toujours, à la fin de la journée, à avoir dépensé plus en activités ou en restaurant. C’est vrai que tant qu’à prendre congé pour passer du temps avec mon enfant, je veux que ce soit du temps spécial à faire de nouvelles activités que nous allons tous les deux apprécier.

Je suis assez consciente du fait que j’aie assez de moyens pour me permettre de faire plusieurs activités un peu plus dispendieuses que le simple fait de jouer dehors. Je suis très chanceuse dans ma situation. Je ne dis pas qu’il soit essentiel de dépenser sans compter pour amuser nos enfants. Je ne le fais pas non plus pour donner une enfance à mon garçon que je n’ai pas eue, parce que je n’ai été assez gâtée dans ma jeunesse. Je le fais parce que je le peux et que rien ne me fait plus plaisir que de voir les yeux de mes enfants qui découvrent quelque chose de nouveau et que rien ne réchauffe autant mon cœur que d’entendre leur rire lorsqu’ils vivent une sensation nouvelle.

Je sais pertinemment que ce texte ne pourra toucher tout le monde, parce que ce n’est pas tout le monde qui a la même situation financière que moi. J’espère sincèrement que ces parents comprennent bien que peu importe les activités qu’ils feront, que ce soit du surf intérieur ou tout simplement un fort en neige dans la cour, leur enfant sera heureux simplement d’avoir passé du temps de qualité avec eux.

Donc oui, ma semaine de relâche ne m’aura pas coûté moins cher parce que je n’ai pas laissé mon garçon dans un camp de jour où il aurait probablement eu beaucoup de plaisir, mais je vais avoir payé plus cher pour avoir le privilège d’être témoin de ses joies et même de son bonheur de passer du temps avec moi.

Share

Nom : Valérie Louise (et oui c'est mon vrai nom et pas seulement un nom d'artiste) Profession : Maman police (je fais la loi dans les rues comme chez moi) Super Skillz : Tout faire en même temps pour ne jamais perdre une seconde de temps (des secondes c'est précieux quand il n'y a que 24 h dans une journée) Addiction : La caféine, le sucre, la sangria, la couture, Canal Vie, les films de filles... (est-ce que je continue ?) Escouade : Un chien, un chat, un petit homme, une princesse et un rénovateur (et je suis la reine qui gère ce micro royaume) Arme : La télécommande (c'est MOI qui décide quand on fait jouer la Pat Patrouille) Pouvoir magique : Arriver à se faire donner un bisou et une caresse par son grand de 5 ans en lui demandant seulement en pensée (mais je n'en abuse pas, c'est un pouvoir qui diminue quand on l'utilise trop, à ce qu'on m'a dit) Humour : (entre parenthèses)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.