Mon retour au travail en pleine pandémie

Mon retour au travail en pleine pandémie
par

Je fais partie des services essentiels et honnêtement, j’anticipe mon retour au travail. Après avoir été à temps plein avec son bébé, c’est dur sur le moral d’une femme. À un certain moment de mon congé de maternité, j’ai commencé à avoir hâte d’être plus qu’une maman. Pas parce que je n’aime pas ma fille! Loin de là! Plus parce que j’avais hâte de retrouver un certain niveau de socialisation d’adulte en tant que femme. Je vis loin de ma famille et de mes amis, alors pour moi, la socialisation passe beaucoup par le travail. Même si les réseaux sociaux existent, rien de mieux qu’un certain contact humain.

Par contre, mon emploi fait en sorte que les temps supplémentaires obligatoires sont multiples par manque de personnel. J’anticipais mon retour au travail et de devoir rester faire un 16h, 3 ou 4 fois dans la semaine. Il n’y a pas tant de limite au fameux « TSO ». Bref, même sans la pandémie, j’anticipais mon retour au travail.

Deux semaines avant mon retour, BAM! Le coronavirus a fait en sorte que le pays est paralysé, en arrêt pour plusieurs semaines d’incertitude. D’un bord l’argent, de l’autre la santé. Les mesures préventives dans mon milieu ne sont pas encore entrées en vigueur. J’angoisse! Parce que j’ai peur de contracter la covid-19 et transmettre ce virus aux deux personnes les plus précieuses de ma vie.

Malheureusement, ma fille devra aller en garderie, car mon conjoint travaille aussi pour un service essentiel. Je n’ai pas envie d’aller travailler et de devoir déposer ma fille à la garderie. Pour la seule et bonne raison qu’elle ne sera pas la seule enfant de parents travaillant pour un service essentiel. J’anticipe déjà le premier matin que je vais devoir la laisser à la garderie pour aller travailler. Je n’en ai pas de plan A, B ou C. J’ai juste le plan D, le plan d’aller travailler et d’utiliser le service de garde d’urgence.

Je vais essayer de profiter des dernières journées de mon congé parental, avant d’aller au front, pendant que le monde est sur pause.

Share

Profession: éducatrice spécialisée. Escouade: un militaire barbu, une cocotte qui devrait arriver à tout moment et un wauzer du nom de Zazou! Super skill: ouvrir le frigo pour créer un délicieux repas. Addiction: un bon matcha latté, autant froid que chaud! La crème glacée ici, c’est l’été comme l’hiver. Armes: ma capacité de faire en sorte que mon homme n’oublie rien; post-it un peu partout dans la maison et des rappels grâce au calendrier commun directement sur son cellulaire. Pouvoir magique: je suis un vrai GPS sur pattes. Humour: un doux mélange de sarcasme et de passif-agressif avec une pointe d’autodérision.

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.