Montréal et moi

Montréal et moi

Depuis quelques années, avant de terminer mes vacances, je passe une journée avec moi-même à Montréal. J’ai commencé en 2015. C’était une période un peu moche (non mais 2015, quelle année de m****!) et j’avais un profond besoin de solitude. Je suis allée à l’oratoire Saint-Joseph. Je ne sais pas trop pourquoi, mais j’étais attirée par cet endroit qui semblait le plus approprié : calme, zen, silencieux avec une vue magnifique sur une de mes villes préférées. Je suis donc allée m’y asseoir. Je ne suis pas restée longtemps, à peine une heure… Le temps d’allumer des lampions et de brailler un bon coup.

Ensuite, je me suis promenée un peu partout dans la ville pour finir par m’installer au parc Lafontaine afin de compléter mon après-midi avec un bon roman. En soirée, j’ai rejoint mes merveilleuses amies pour un festival de food trucks au parc Olympique. Quand je suis revenue à la maison, je me suis promis que je ferais cette journée chaque année !

Cette année donc, je suis retournée allumer mes lampions famille et travail.

Cette année, j’y suis allée avec le sourire. Il faisait tellement beau ! La vue sur la ville était magnifique ! Par la suite, j’ai fait un tout autre genre de pèlerinage : le marché Jean Talon ! Là aussi, la vue y était magnifique, jumelée aux saveurs et aux odeurs… J’y ai passé le reste de ma journée. J’ai lu, j’ai mangé et j’ai bu le meilleur cappuccino de ma vie… probablement celui qui se rapprochait le plus de l’Italie (On était loin du fameux café avec l’image verte de la statue de la Liberté…)

Long préambule pour dire que : je suis en amour avec Montréal ! J’aime cette ville de toutes les couleurs, aux 1001 facettes : jet-set, bohème, écolo et revendicatrice, innovante et riche de culture. J’aime ses bruits, ses petits secrets bien gardés, ses rues et ses odeurs ! pas toutes, toutes… mais vous comprenez…)

Dès que je traverse le pont, je me sens comme si je rentrais à la maison. Je n’aurais pas dit ça il y a quelques années, j’avais une peur bleue de cette ville… Cependant, plus je vieillis et plus je me rends compte que je suis citadine… Autant j’aime ma campagne natale, autant j’adooore le béton !

Ian Kelly a écrit et chanté: « Montréal, Montréal oublie-moi pas, si je m’installe loin de toi»…

Je ne peux m’empêcher de croire qu’il a écrit cette chanson juste pour moi…

Share

Profession : agente aux communications Super Skillz : réussir à jongler avec des horaires qui sont tout sauf typiques!   Addiction : les réseaux sociaux, les jujubes et les cornichons (même pas enceinte) Escouade: De la testostérone en vrac avec deux beaux garçons et l'Homme musicien (presque) parfait. Arme: les décomptes: «5-4-3-2-1» jumelé à THE regard... Humour: Spontané, ironique et simple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.