Papa, je te dois une fière chandelle

Papa, je te dois une fière chandelle

Devenir adulte, travailler, acheter sa première propriété et avoir des enfants, tout cela apporte son lot de responsabilités. On ne s’en aperçoit pas trop lorsqu’on voit nos parents aller. On se dit que ça fait partie de la vie après tout. Maintenant que suis dans la game, je me rends compte de tout ce que mon père a fait pour sa famille.

Plus jeune, je te voyais rentrer très tard du travail et à mon réveil, t’étais déjà parti. Je me disais ça fait partie de la game, papa travaille pour avoir des sous. Aujourd’hui je prends conscience qu’enfiler deux emplois dans une même journée totalisant bien plus que 40 h par semaine, eh bin non, ça ne devrait pas faire partie de la game. Tous les sacrifices que t’as dû faire papa pour nous parce que tu voulais donner le meilleur à tes enfants… Peut-être que tu te disais que c’était normal et que c’est ce qu’un père de famille doit faire. Eh bien moi je te dis : papa je te dois une fière chandelle. Parce que c’est bien au-delà de la game ce que t’as fait pour nous.

Maintenant plus que jamais, je prends conscience de ce que t’as fait pour nous. Même après ta semaine chargée, tu étais d’attaque pour faire des activités familiales, comme le ski ou bien du camping. T’aurais pu en profiter pour te reposer, mais tu tenais à nous faire découvrir la vie, à nous transmettre tes passions, ton savoir. Comme les visites au musée, où tu nous apprenais l’histoire canadienne avec ton regard passionné. Tu tenais à nous transmettre un peu d’histoire de chez nous. Ou encore tous les voyages en famille que tu nous as offerts afin que nous découvrions le Canada ensemble.

Lorsque j’ai vieilli, t’es devenu mon conseiller, mon guide en qui je peux avoir confiance en te partageant mes questionnements. T’as toujours été là quand j’avais besoin d’être guidée pour l’achat de ma propriété, d’une nouvelle voiture ou bien de conseils financiers. T’étais là aussi quand je t’ai téléphoné en panique lors de mon premier dégât d’eau.

Papa, tu m’as transmis (et tu continues !) tellement de belles valeurs et connaissances. Je ne saurais jamais comment te remercier de tout ce bagage que tu me laisses. Ce bagage que tu transmets aussi à tes petits-enfants. En plus d’être un père extraordinaire, t’es un papi merveilleux.

Je suis si fière d’être ta fille.

Anonyme

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.