S’accorder des vacances partie 2

S’accorder des vacances partie 2

Vous vous souvenez de mon texte « s’accorder des vacances ». En avril 2018, je suis parti toute seule à Québec, 3 jours et 2 nuits. Je suis revenue à la maison reposée et je me suis promis que je devais le refaire une fois par année.

Je l’ai fait avec une formule différente. 3 jours, 2 nuits, dans un chalet des Cantons-de-l’Est avec une gang de filles. Des filles qui avaient toutes besoin de repos et de mettre leur quotidien sur pause.

Nous sommes donc arrivées le vendredi soir la valise de l’auto pleine de bouffe, de vin et de linge mou. Nous sommes installées dans nos chambres, avons mis notre linge mou, fait le tour de la place en s’exprimant beaucoup trop intensément sur la décoration et nous nous sommes assises à la salle à manger en poussant un énorme soupir d’extase.

Nous avons « tiré la plug », ouvert une bouteille, préparé un snack et on a jasé… jusqu’à 22h! Mon Dieu, que nous nous sommes trouvées « matante! » Mais en même temps, nous étions brûlées et nous avions toute la journée du samedi et une grande partie du dimanche pour profiter amplement de notre petit paradis. Au lieu de se bailler à pleine bouche, on est allées se coucher!

Chacune libre de faire ce qu’elle voulait quand elle le voulait, nous avons vraiment profité de ce week-end de septembre qui pour l’occasion s’était déguisé en juillet. Sieste sur une chaise longue, une autre dans mon lit, un spa, un feu, du vin, du café, de la bouffe, dans l’ordre et dans le désordre : totale « farniente » sous fond de rires, de confidences et de quelques séances de défoulement.

Évidemment que nous avons parlé de nos hommes, de nos enfants et de nos jobs. Évidemment qu’on a regardé nos cellulaires des milliers de fois pour s’assurer que tout était ok et en profiter pour faire quelques publications sur Instagram. Tout de même, pour ma part, j’ai atteint mes objectifs : reprendre un week-end off juste à moi et décrocher.

Le retour s’est fait dans la bonne humeur. J’avais hâte de retrouver mes hommes. J’ai flotté sur cette petite vague de bonheur et de repos tout l’automne en me promettant de recommencer l’an prochain! Pour moi, c’est vital, cette petite pause… et quel bonheur d’aller se coucher en sachant que le lendemain, il n’y aura aucune obligation que celle d’ouvrir le frigo pour mettre du lait dans mon café! Tout en ayant hâte, le dernier matin, de préparer le déjeuner de mes petits amours dès le lendemain.

Share

Profession : agente aux communications Super Skillz : réussir à jongler avec des horaires qui sont tout sauf typiques!   Addiction : les réseaux sociaux, les jujubes et les cornichons (même pas enceinte) Escouade: De la testostérone en vrac avec deux beaux garçons et l'Homme musicien (presque) parfait. Arme: les décomptes: «5-4-3-2-1» jumelé à THE regard... Humour: Spontané, ironique et simple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.