Vacances hivernales

Vacances hivernales

Je peux commencer le compte à rebours, décembre est débuté, les vacances du temps des Fêtes arrivent. Pour ma part, ce sera le troisième Noël que nous célébrerons en tant que fête familiale, je veux dire, avec notre fille parmi nous.

Premier Noël, quel désastre! Elle avait 10 jours de vie hors de mon corps, la fatigue était un maquillage permanent sur mon visage et dans mon esprit : j’avais ZÉRO le cœur à fêter.

Deuxième Noël, ma fille avait alors 1ans, c’était beaucoup plus plaisant! Mademoiselle avait dormit 14 heures d’affilées, j’avais donc eu l’occasion de prendre un verre (ou deux ou trois) et ainsi, bien profité de la veillée.

Voilà qu’arrive Noël 2020, ma fille aura deux ans et à ce jour, les rassemblements restreints sont planifiés tout en étant sur pause, en attente de l’accord final du gouvernement.

Honnêtement, 2020 a été une grosse année pour moi aussi, je n’y ai pas échappé.

Janvier 2020. Début d’un nouvel emploi. Avril 2020. Obligation d’abandon temporaire de l’emploi en question, car la garderie de ma fille est fermée. Juillet 2020, revirement de situation, la vie étant si imprévisible : changement d’emploi. Voilà décembre 2020 : jongler les vacances hivernales entre les vacances disponibles versus les vacances obligatoires pour cause de fermeture durant les fêtes de la garderie. Ouf!

Pour bien faire, mon conjoint a obtenu EXACTEMENT la même semaine que moi et ce, sans possibilité de la déplacer. Génial, un vrai cauchemar! En mode solution, j’en parle rapidement à ma gestionnaire qui en parle à l’équipe. Hallelujah, je réussis à faire déplacer ma semaine de vacances, merci Johanne!

Maintenant, place à l’emballage de cadeaux, aux préparatifs des repas des fêtes et à l’organisation d’activités pour occuper petite fille durant ses vacances. Les premières vacances hivernales dont elle a conscience. Promenade en traineau, cuisiner des biscuits, coloriages thématiques vert et rouge, journées en pyjama, photos de famille devant le sapin, chants et musique des fêtes… Bref, on sort l’artillerie lourde qui me permettra de travailler en paix dans le bureau isolé alors que Pops (mon conjoint) pourra l’occuper sans problématique.

Je serais très heureuse de voir nos familles respectives durant la période du 24 au 27 décembre 2020. Les beaux souvenirs que cela créerait, le plaisir de se retrouver après si longtemps confinés. Les bons repas autour d’une tablée remplie de gens heureux de se voir.

Toutefois, on dirait que je me sens « grincheuse de Noël » cette année. On dirait que le calme, le silence et le repos sont des éléments qui me tentent davantage au lieu de courir d’un bord puis de l’autre. Rester au chaud chez moi, cuisiner une petite dinde, dégeler une tourtière, faire un brunch de Noël, faire ma petite vaisselle, mon petit ménage, sans pression, au gré du moment. Juste profiter du moment présent en famille, heureux simplement, reconnaissants de tout ce que nous avons accompli cette année.

Tandis que j’y pense, je me demande bien quel genre de « bye bye 2020 » nous aurons, avec l’année confinée qu’on a eu !

Share

Profession : Fière Maman et Gentille aide téléphonique. Super Skillz : Raconteuse d'histoires loufoques professionnelle (humoriste ratée hahaha). Addiction : Les chandelles de soya, le melon d'eau, les espressos et le rangement (tout devrait retourner à sa place initiale). Escouade : Une petite baby et un conjoint génial Arme : Mon authenticité. Pouvoir magique : Championne du multitâches, soit faire deux repas en faisant le lavage et répondre à mes amies en même temps que de bercer ma petite. Humour : Très important, c'est ce qui rassemble les gens. Comme un caméléon, mon humour s'adapte à mon audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.